L' Ange et la femme

  • Canada
  • 1977
  • 88 mins
  • Français
Billets

En présence des acteurs Carole Laure et Lewis Furey

GAGNANT : Prix de la critique au Festival international du film fantastique d'Avoriaz 1978

Une femme criblée de balles tombe au bas d’un ravin. Un ange, Gabriel la trouve morte au sol. Il la ramène chez lui et lui rend tendrement la vie, guérissant ses blessures et plaies de son souffle fumant et de ses caresses d’allure chamaniques. La femme s’éveille, mais n’a gardé aucun souvenir de sa vie. L’ange l’initie au piano, à la poésie, à la beauté et à l’amour. Elle réapprend à vivre et rencontre d’autres ressuscités comme elle lors d’un souper bien arrosé où elle réalise qu’elle est la seule à ne pas se souvenir de sa mort. Elle fouille dans sa mémoire alors que l’ange lui apprend la pyrokinésie. Se souvenant brusquement de tout, elle décide d’aller affronter ses agresseurs.

« Un poème consacré à Carole Laure, mais une Carole Laure inscrite dans un imaginaire fantastique nourri de la sensibilité à un pays, à son parler, à ses phantasmes. » (Albert Cervoni) Cet énigmatique conte érotique baigné de surnaturel au quotidien surprend tant il rompt avec les films précédents de Gilles Carle. Retour au noir et blanc, dans un style rappelant notamment Ingmar Bergman et Jean Cocteau. C’est un poème visuel avec Carole Laure qui agit à titre de muse tant pour l’ange dans le film que pour le réalisateur derrière la caméra. Un film en clair-obscur avec des images qui rappellent les origines du cinéma, que Carle associe ici aux origines de l’amour pur. Le film s’est vu remettre le Prix de la critique au mythique Festival international du film fantastique d’Avoriaz en 1978. L’ANGE ET LA FEMME n’ayant jamais été restauré ou réédité à l’ère du numérique, voici une chance unique de découvrir cette œuvre singulière à partir du transfert d’une des toutes dernières copies 16 mm en circulation.

- Marc Lamothe

Re/MAX Sponsors