Fantasia s’affiche depuis 20 ans

Du 6 au 31 juillet 2016

Le festival international de films Fantasia est reconnu pour sa programmation originale, son public enthousiaste et ses affiches colorées. Cette exposition vous propose de revivre l’histoire visuelle de ce festival à travers ses affiches des 20 dernières années. En tout, une cinquantaine d’œuvres présentées en ordre chronologique. Tant en matière de stratégie marketing qu’artistique, un festival de films doit se représenter de manière à illustrer symboliquement sa programmation et établir une identité visuelle à long terme qui peut être réutilisée d’année en année.

Les affiches du festival Fantasia peuvent être divisées en trois périodes distinctes :

La première période met l’accent sur les personnages et acteurs iconiques qui ont défini la programmation du festival de 1996 à 1999.

La deuxième période montre la création de plusieurs personnages fantastiques participant à la mythologie du festival. Plusieurs leitmotivs et gags visuels sont devenus récurrents d’une œuvre à l’autre.

La troisième période est marquée par l’omniprésence d’un personnage venant du folklore traditionnel québécois, le cheval noir de Trois-Pistoles. Depuis 2011, la majorité des affiches du festival ont trouvé leur inspiration dans un conte traditionnel québécois.

Cette exposition vise aussi à mettre en valeur le travail de certains artistes à l’origine des affiches du festival. Par conséquent, quatre artistes ont carte blanche pour choisir quelques œuvres non reliées à Fantasia afin d’expliquer leur identité artistique au public. Ainsi, pourrez découvrir le travail de Rupert Bottenberg, Donald Caron, Jean-Pierre Normand et Heidi Taillefer.

Finalement, cette exposition propose une installation temporaire mise en place par le collectif d’art En Masse. Basé à Montréal et codirigé par Rupert Bottenberg, En Masse crée des tableaux et des œuvres murales en noir et blanc à grande échelle, toujours dans une démarche improvisée et totalement spontanée. L’œuvre improvisée, impressionnante par sa taille, a pour thème l’iconographie du cinéma de genre international.


Sponsors