Billets

Beware the Slenderman

Première Québécoise
Sélection officielle : SXSW 2016, Hot Docs 2016, Festival du film de Montclair 2016

"Intense, chilling... scarier than most current horror films” - Brad Henderson, POPSHIFTER

“One of those rare documentaries that you simply can’t not watch, horrific and deeply disturbing though it may be” - Marc Savlov, AUSTIN CHRONICLE

Le 31 mai 2014, dans une petite ville du Wisconsin, deux jeunes filles commettent l’irréparable. Un crime avec lequel aucun parent, malgré tout son amour, ne saurait conjuguer. Lors d’une balade en forêt, elles poignardent violemment une copine de classe et la laissent agonisante. Les coupables en fuite sont rapidement mises en état d’arrestation, mais leur interrogatoire laisse les autorités perplexes. Elles affirment avoir commis leur acte sous l’influence d’une créature surnaturelle qui hante leurs cauchemars ainsi que les sombres recoins du Web. On l’appelle le Slender Man. Croque-mitaine sans visage au corps tentaculaire, il a fait son apparition en 2009 sur le forum Something Awful. Tandis que des photos tronquées du monstre circulent librement en ligne, certains internautes affirment qu’il est bien réel. Quiconque aurait le malheur de le croiser ne pourrait lui échapper. Pour deux adolescentes, il s’agit d’une rumeur suffisamment convaincante pour perpétrer un rituel aux conséquences fatales et laisser familles et amis au désespoir, face à un avenir incertain.

La fiction fait plus que dépasser le réel dans le documentaire BEWARE THE SLENDERMAN; elle le contamine au point de le rendre horrifiant. Avec la sensibilité d’Emmanuel Carrère, la réalisatrice Irene Taylor Brodsky suit pas à pas des gens ordinaires confrontés à un drame sans nom qu’aucun d’entre eux ne pouvait imaginer. Son enquête évite avec élégance la tentation du spectaculaire afin d’aborder la dimension humaine de cet incident tragique. En s’appuyant sur des témoignages et des images d’archives, elle questionne également la relation complexe que la jeunesse d’aujourd’hui entretient avec les réseaux sociaux. Si le Slender Man n’existe pas, il n’en demeure pas moins qu’il habite nos esprits, d’où notre adhérence à cette légende urbaine propre au 21e siècle. D’une puissance rare, le bouleversant BEWARE THE SLENDERMAN évoque IN COLD BLOOD par son courage à saisir l’indicible.

— Simon Laperrière

Sponsors