Billets

She’s Allergic to Cats

Première Mondiale
Première mondiale

En présence du scénariste et réalisateur Michael Reich


She's Allergic To Cats Teaser from Normal on Vimeo.


« Nous sommes tous des chiens perdus. » Michael Pinkney (Michael Pinkney) est un toiletteur pour chiens qui vit dans un appartement miteux et infesté de rats de Hollywood. Ses ambitions artistiques stagnent. Il y a son projet de remake félin de CARRIE, pour lequel il tente difficilement de trouver du financement. Quant à ses curieuses vidéos maison, personne ne veut les voir. Un jour, il rencontre Cora (Sonya Kinski), la fille de ses rêves, alors qu’il coupe les griffes de son chien jusqu’au sang, trop distrait qu’il est par sa beauté. Obnubilé par l’amour ou quelque chose du genre, Michael s’apprête à se lancer dans une dangereuse nouvelle aventure…

En cette époque où l’on voit souvent des films conçus spécifiquement pour être « étranges », voici une œuvre au parfum de folie rafraîchissant et d’une sincérité qui ne peut pas être feinte. Est-ce une comédie? Un film d’horreur? Une histoire d’amour? Un rêve éveillé? Oui! SHE’S ALLERGIC TO CATS est une comédie expérimentale où l’humour d’observation rencontre des détours instinctifs et surréalistes ainsi qu’un inusité courant d’absurdité mélancolique. Il s’agit du premier long métrage de Michael Reich, un ancien toiletteur pour chiens et habitué de la scène punk underground de L.A. qui a aussi travaillé comme doublure d’un des robots de Daft Punk. Aisément une des découvertes indépendantes les plus cool de 2016, c’est le genre d’œuvre foncièrement singulière qu’on espère constamment découvrir. Ne ressemblant absolument à rien, ce film aussi bizarre que personnel a été confectionné avec des tonnes d’imagination, une approche esthétique s’apparentant parfois aux vidéos d’art lo-fi et un sens de l’humour irrésistible. C’est du solide, croyez-nous.

— Mitch Davis

Sponsors