Billets

Abattoir

Première Internationale
Sélection officielle : Festival international du film de Los Angeles

“Highly stylized and deeply imaginative” - Reggie Peralta, FILM BOOK

“A refreshing and daringly ambitious modern horror” - J. Carlos Menjivar, WE ARE INDIE HORROR

“We have actually never seen anything like this” - Christopher M. Jimenez, SINFUL CELLULOID


Abattoir from Festival Fantasia on Vimeo.


« Comment construit-on une maison hantée? » La carrière de la journaliste en immobilier Julia Talben (Jessica Lowndes de 90210) prend un virage infernal lorsque sa famille est sauvagement assassinée. Très rapidement, la maison — la scène de crime — est mise en vente et, lorsque Julia s’y rend une dernière fois, elle découvre avec horreur que toute la pièce où sa famille a été massacrée a disparu, ayant été littéralement arrachée de la structure de la demeure. Elle se lance alors dans une enquête qui lui permet de découvrir que cette situation s’est produite plusieurs fois, le meurtre étant chaque fois suivi de la vente de la maison, puis de la disparition de la pièce où le drame a eu lieu. Le fil conducteur? Un mystérieux acheteur du nom de Jebediah Crone (Dayton Callie de SONS OF ANARCHY).

Le plus récent long métrage du cinéaste iconoclaste Darren Lynn Bousman navigue sur les eaux troubles entre l’horreur surnaturelle et le film noir. En plus de son concept original et macabre, ABATTOIR se démarque par la façon hyper stylisée dont Bousman dirige ses acteurs, qui semblent jouer comme s’ils étaient des contemporains de Bogart et Bacall, malgré le contexte moderne dans lequel ils évoluent. Cela donne au projet une atmosphère unique et intemporelle, comme un rêve étrange se déroulant à la fois aujourd’hui et dans les années 40. Mettant aussi en vedette Lin Shaye (CRITTERS, INSIDIOUS) et Joe Anderson (ACROSS THE UNIVERSE), le film plaira assurément aux admirateurs de REPO: THE GENETIC OPERA, THE DEVIL’S CARNIVAL ou des épisodes de SAW qu’a réalisés Bousman. Gravez le titre ABATTOIR dans votre chair et préparez-vous à être profondément ébranlé.

— Mitch Davis

Sponsors