Billets

Nova Seed

Première Québécoise
  • Canada
  • 2016
  • 64 mins
  • DCP
  • Anglais


Nova Seed Trailer HD 30s from House of Cool on Vimeo.


Le diabolique docteur Mindskull fait peser sa menace sur le monde, et les dirigeants en place entendent bien lui opposer un féroce champion. Au plus profond d’une arène où s’affrontent de sanguinaires gladiateurs, un homme-lion appelé Nac, ou « Neo Animal Combatant », est recruté et emmené de force. On le conduit loin dans le désert, et c’est là que Nac parvient à s’évader, emportant avec lui la chose que tout le monde convoite. Mais de quoi s’agit-il au juste? Et puis, sur ces entrefaites, un chasseur de primes sans merci se met aux trousses de Nac et le pourchasse jusque dans le territoire des dargons!

Mini chef-d’œuvre fait maison et entièrement dessiné à la main sur une table de cuisine, NOVA SEED nous présente un sorcier qui se bat contre un bioguerrier tout ce qu’il y a de plus bestial. Les bons vieux dessins animés de science-fiction qui étaient diffusés le samedi matin sont manifestement la principale influence de ce film de Nick DiLiberto, un Canadien vivant au Japon. DiLiberto a tout fait lui-même. Vraiment tout. Soixante mille dessins en quatre ans — une sacrée commande pour ses mains! Mais son film est le nec plus ultra du DIY (« faites-le vous-même »), et le fait que 100 % du travail d’animation soit l’œuvre d’une seule personne procure une magnifique cohésion qu’on ne retrouve guère dans les films d’animation des grands studios. Une musique originale style synthé-de-boutique-d’occasion, des effets sonores réalisés vocalement, un charme cool et dépourvu d’ironie, et un niveau d’énergie constant : NOVA SEED rappelle un peu Ralph Bakshi, Topor, HEAVY METAL et les gribouillis délirants de Bill Plympton. C’est là le germe prometteur d’une carrière à surveiller de près!

— Rupert Bottenberg

Sponsors