Billets

In a Valley of Violence

Première Internationale
Sélection officielle : SXSW 2016

“Bloody, cruel, and absolutely hilarious” – Randall Colburn, CONSEQUENCE OF SOUND

“A solid entry in a genre gradually fading from mainstream cinema” – Charlie Schmidlin, INDIEWIRE


In a Vally of Violence from Festival Fantasia on Vimeo.


Le Far-West. Un mystérieux vagabond (Ethan Hawke) et son chien traverse le désert en direction du Mexique. Ils font l’erreur de prendre un raccourci par Denton, une petite ville minière que plusieurs gens de la région ont commencé à appeler « une vallée de violence ». Beaucoup d’habitants ont quitté l’endroit pour se rendre quelque part de plus sécuritaire ou prometteur, ne laissant pratiquement que des criminels, des brutes, des arnaqueurs et des idiots occuper la ville. Notre vagabond croise rapidement le chemin du fils hors-la-loi du shérif, déclenchant un cycle de vengeance et de violence qui réduira considérablement la population déjà limitée de Denton et qui engorgera le sol désertique de sang…

Après avoir perfectionné l’art de l’horreur lancinante et angoissante dans des œuvres acclamées telles que HOUSE OF THE DEVIL, THE INNKEEPERS et THE SACRAMENT, Ti West se tourne vers le western. Influencé par Sergio Leone et Sergio Corbucci ainsi que par un éventail de films de genre hybrides (A BOY AND HIS DOG nous vient immédiatement en tête), le cinéaste américain dirige une distribution formidable qui inclut aussi Taissa Farmiga, James Ransone, Larry Fessenden, Karen Gillan et un John Travolta mordant à belles dents dans un rôle de méchant — sans oublier un chien drôlement bien dressé! West livre un film inventif, tendu et brutal qui regarde vers l’avant tout en gardant un œil tourné vers le passé, le tout avec un enthousiasme tangible.

— Mitch Davis

Sponsors