Billets

Demon

Première Québécoise
Sélection officielle : Festival international du film de Toronto 2015, Festival du film polonais de Paris 2015, New Directors/New Films 2016, Festival international du film de Hong Kong 2016, Festival du film Imagine 2016

“[Wrona is] attempting to make a serious movie within a genre framework, and he succeeds in balancing the right amounts of fear, humour, and grotesquerie” – Diana Dabrowska, CINEMA-SCOPE


Le Londonien Peter (Itay Tiran) arrive en Pologne afin de marier la sœur de son meilleur ami, Żaneta (Agnieszka Żulewska) dans la magnifique, bien que légèrement inquiétante maison de leurs parents. Ces derniers ont généreusement donné cette demeure, qui a besoin de quelques rénovations, au jeune couple comme cadeau de mariage. Alors qu’il creuse dans la cour, Peter tombe sur ce qui semble être… des os. Il oublie cette découverte et se marie comme prévu, mais lors de l’extravagante réception où l’alcool coule à flots, la santé de Peter se détériore et son comportement devient frénétique. Est-ce seulement les nerfs ou l’alcool? Lorsqu’il devient lentement, mais sûrement complètement déchaîné, la possibilité que la cause de son état soit surnaturelle s’avère de plus en plus plausible…

Ce succès de festival du regretté cinéaste polonais Marcin Wrona offre une variation ingénieuse des mythes du folklore juif. S’attaquant à des idées complexes telles que le sentiment qui accompagne les grands changements de la vie ou la façon dont les histoires nationales et politiques émergent lorsque des familles s’unissent sous un même toit, DEMON tisse une dense courtepointe de métaphores éclairantes et de moments déstabilisants. En adaptant la pièce ADHERANCE de Piotr Rowicki, Wrona a mis en scène le mariage le plus délirant et infernal depuis les noces du MELANCHOLIA de von Trier et du FESTEN de Vinterberg. Il dirige par ailleurs un ballet d’horreurs d’une intensité insoutenable, à travers lequel le passé refoulé de la Pologne est examiné. DEMON s’impose comme l'un des films d’horreur les plus brillamment réalisés de la dernière année, en plus d’inclure des performances incroyablement physiques à couper le souffle.

— Ariel Esteban Cayer

Sponsors