Billets

Parasyte: Part 1 ("Kiseiju")

Première Québécoise
  • Japon
  • 2014
  • 107 mins
  • DCP
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
Sélection officielle : Festival International du film de Tokyo 2014, Festival du film d'Extrême-Orient d'Udine 2015, Festival Nippon Connection 2015

“Hits the hard-to-find sweet spot between black comedy and serious sci-fi/horror” – Mark Schilling, JAPAN TIMES

“A highly engaging and mesmerisingly violent thriller” – Andrew Marshall, STARBURST MAGAZINE


Dans le plus grand secret, des créatures extraterrestres ont commencé à infester la ville de Tokyo. Après s’être faufilés dans le lit des dormeurs la nuit, les envahisseurs se glissent par leurs oreilles pour pénétrer leur cerveau, prenant alors le contrôle de leurs hôtes. L’ado mélancolique Shinichi s’en tire à bon compte, car il s’est endormi en portant ses écouteurs et la bestiole rampante n’a réussi qu’à contrôler sa main droite. Son membre supérieur est maintenant une entité indépendante, d’un haut intellect et capable d’incroyables transformations. Une fois le choc initial passé, Shinichi doit former une alliance de circonstance avec l’être bizarre qui fut auparavant sa propre main. L’étrange organisme affirme que les envahisseurs cherchent la compagnie de leurs semblables : d’hideux et carnivores mutants se faisant passer pour des gens ordinaires…

Une fois encore, Fantasia présente les deux parties d’un remarquable tour de force fantastique, tiré d’un manga japonais. Comme DEATH NOTE et GANTZ, la série PARASYTE explore de nouveaux horizons dans le paysage de l’horreur et de la science-fiction, mariant des enjeux moraux et philosophiques à une surprenante et diabolique créativité au point de vue des péripéties et de l’image (les admirateurs d’UZUMAKI vont se régaler du surréalisme bouleversant et de l’horreur viscérale). Hybrides sagaces et logiques à souhait de plusieurs genres, PARASYTE: PART 1 et sa suite — aussi à Fantasia cet été — ont été conçus avec le plus grand savoir-faire par le vétéran réalisateur Takashi Yamazaki (SPACE BATTLESHIP YAMATO, RETURNER, la trilogie ALWAYS). C’est assurément la pierre angulaire de votre divertissement cinématographique estival!

— Rupert Bottenberg

Sponsors