Billets

The Lure ("Córki dancingu")

Première Québécoise
  • Pologne
  • 2015
  • 92 mins
  • DCP
  • Polonais
  • Anglais (sous-titres)
Sélection officielle : Festival du film de Sundance 2016, Festival du film underground de Calgary 2016, Festival de cinéma de la Ville de Luxembourg 2016

“A primal jolt of honest-to-God originality that demands to be witnessed” - Dominick Suzanne-Mayer, CONSEQUENCE OF SOUND

“Unrestrained exuberance… a genre hybrid that melds melodrama, horror, fantasy and musical elements into a singular coming-of-age tale” - Justin Lowe, HOLLYWOOD REPORTER

“A luscious, strangely enchanting watch and terrific fun” – Ed Frankl, CINE-VUE


Un joli soir à Varsovie, en Pologne au début des années 1980, deux sœurs sirènes affamées, Golden (Michalina Olszanska) et Silver (Marta Mazurek) émergent de la mer à la recherche de proies dont elles pourraient dévorer le cœur. Elles se retrouvent sur la scène d’un cabaret érotique, leurs pouvoirs de transformation leur permettant de devenir des danseuses épatantes. Elles baptisent leur numéro « l’appât ». Leur plan est de demeurer sous forme humaine temporairement afin de profiter un peu de la vie terrestre. Les choses se compliquent lorsque Silver tombe amoureuse d’un bassiste… À vous de découvrir les événements merveilleusement grotesques qui suivront!

Voici le conte initiatique/romantique/comique/musical/horrifique à propos de sirènes danseuses disco que vous attendiez! Explorant le concept de la féminité de façon poétique et visuellement extravagante, THE LURE plonge le spectateur dans une atmosphère ensorcelante, passant du carnavalesque à la perversité charnelle. Une véritable explosion de chanson, de sensualité, d’eau de mer et de sang! Vous n’avez jamais rien vu de tel. La réalisatrice Agnieszka Smoczynska fait preuve d’une incroyable originalité. Difficile de croire que c’est seulement son premier long métrage. La jeune cinéaste a su bien s’entourer en donnant les rôles principaux aux captivantes Michalina Olszanska et Marta Mazurek, qui brillent toutes deux aussi dans le déchirant I, OLGA HEPNAROVA, aussi présenté à Fantasia cet été. Un chef-d’œuvre atypique salement divertissant, coloré à souhait et débordant de charisme excentrique, THE LURE est tout simplement irrésistible. WOW.

— Mitch Davis

Sponsors