Billets

Antigang

Première Nord-Américaine
  • France
  • 2015
  • 92 mins
  • DCP
  • Français
  • Anglais (sous-titres)

« Un film explosif ! » - CLOSER


La réputation de Serge Buren n’est plus à faire. Lui et son équipe de jeunes flics, malgré leurs méthodes peu conventionnelles, réussissent toujours à boucler leurs enquêtes. Ils règnent en roi sur leur division. Mais lorsque Cartier, le nouveau chef, veut mettre un terme à leurs méthodes d’intervention, qu’il considère comme barbares et inappropriées, la tension monte au sein du département. Les choses sont loin de s’améliorer lorsqu’un groupe de braqueurs particulièrement efficace s’en prend aux bijouteries et aux banques de Paris, laissant un bon nombre de cadavres sur leur passage. Confrontés à tant de savoir-faire et de brutalité, Buren et son unité se retrouvent confrontés à une situation délicate : se ranger du côté de leur supérieur ou continuer de distribuer quelques coups de bâton de baseball afin de mettre la main au collet de ces truands autrement plus machiavéliques.

ANTIGANG est l’adaptation française du film policier britannique THE SWEENEY, sorti en 2012. C’est aussi le troisième film du talentueux réalisateur Benjamin Rocher que plusieurs d’entre nous avons découvert avec LA HORDE ou GOAL OF THE DEAD, ce dernier ayant été présenté lors de l’édition 2014. Cette fois, il laisse de côté l’horreur et les zombies pour nous offrir un film d’action complètement délirant. Comme dans ses deux films précédents, il est évident qu’il maîtrise parfaitement les codes du genre. Les nombreuses scènes d’action sont habilement réalisées, les combats étant toujours spectaculaires et originaux. Sans jamais se prendre au sérieux, il réussit à bien doser humour, action et suspense. Et que dire de Jean Reno! Comme à son habitude, il nous livre une performance sans tache et ô combien jouissive. Bref, Rocher réunit tous les ingrédients pour nous offrir un film d’action captivant, explosif et hautement divertissant. Avec ce film, le réalisateur nous fait ressentir son amour pour le genre dans chacun de ses plans. Rocher est enfin arrivé à maturité, et il nous offre une œuvre généreuse, remplie de formidables scènes d’action, avec en outre un solide scénario et de nombreuses répliques qui claquent tel un coup de batte, au grand plaisir de la foule qui en redemandera.

— Éric S. Boisvert

Sponsors