Billets

The Dwarvenaut

Première Québécoise
En présence du sujet du documentaire, Stefan Pokorny et du réalisateur Josh Bishop

Sélection officielle : SXSW 2016, Festival du film underground de Calgary 2016


The Dwarvenaut - Festival Trailer from Nate Taylor on Vimeo.


Leurs épées au poing et prêts à lancer un sort ou deux, l’étrange bande d’aventuriers rôde au fond des ruelles ombreuses d’une vieille cité. Serions-nous dans la fabuleuse Terre du Milieu? Serions-nous à Westeros? Non! Il s’agit ici du petit hameau appelé Brooklyn, lieu de résidence de Stefan Pokorny, artiste, entrepreneur, philosophe à ses heures, et monumental amateur de D&D. Depuis les 20 dernières années, Pokorny est aux commandes de Dwarven Forge, une compagnie spécialisée en éléments modulaires et autres maquettes servant à animer — littéralement — les séances de jeux de rôles sur table. Aujourd’hui, Stefan Pokorny et ses associés feront face à leur quête la plus ardue. Leurs âmes pourraient être précipitées dans l’au-delà démoniaque, leurs vies pourraient bien être anéanties… et leur compagnie pourrait bien faire faillite!

Le nouveau documentaire de Josh Bishop (MADE IN JAPAN) nous permet de suivre à la trace le lancement d’une ambitieuse campagne Kickstarter. « Ça passe ou ça casse », c’est le cas de le dire — et si ça casse, c’est terminé : Dwarven Forge s’écroule. Mais si cette campagne de financement est un franc succès, l’univers fantastique de Pokorny aura l’occasion de se déployer et de grandir comme jamais auparavant. THE DWARVENAUT n’est pas qu’une simple célébration du microcosme souvent incompris qu’est le monde des jeux de rôles, c’est aussi une chronique de la vie de Pokorny, son histoire, ses défis personnels ou communautaires, sa créativité, et cette indéfectible dévotion à un passe-temps qu’il exerce depuis 30 ans. Malgré certains gros plans de maquettes sous un éclairage sensuel frisant le pornographique, ce film demeure néanmoins un magnifique hommage au talent et à la ténacité d’un joueur ayant osé faire de ses rêves une réalité inspirée et inspirante.

— Rupert Bottenberg

Sponsors