Billets

Fragments d'Asie 2016 ("Fragments of Asia 2016")

Fantasia présente à nouveau sa sélection de courts métrages asiatiques, qui réunit à la fois des films d’animation et en prises de vue réelles. Drôles, excitants ou sombres, ils sont tous de fascinants reflets d’éléments de la société d’où ils proviennent. La pièce maîtresse cette année est la première canadienne de PIGTAILS, la première réalisation du Japonais Yoshimi Itazu. Dans une zone ravagée, en quarantaine à la suite d’une importante catastrophe, une fille vit seule dans une petite maison. Tels des esprits agités, ses articles ménagers bavardent et se chamaillent entre eux, en plus d’être des témoins de sa vie étrange. Itazu, l’animateur en chef sur MISS HOKUSAI s’impose comme réalisateur en racontant une histoire subtilement puissante à propos d’une nation hantée par une perte énorme. Le prometteur nouveau venu sud-coréen Kim Geon nous secoue et nous émeut avec le primé KEEP GOING (première nord-américaine), un film d’action post-apocalyptique qui s’avère étonnamment poignant. Dans un avenir sordide où les robots sont en guerre, Yeonhee et son ami mécanique Margo luttent pour leur survie. Leur amitié est bien réelle, et c’est une question de vie ou de mort.

RETRIEVER de la Corée du Sun (première canadienne), propose un portrait déchirant de la pauvreté et de l'exclusion sociale, mais sa profonde humanité ne laissera personne indifférent. Du Japon, où l’animateur chinois Gu Jie a étudié, nous vient le saisissant I CAN SEE YOU (première internationale), un petit méta-thriller animé minimaliste, mais intense, aussi tendu que la corde d’un arc. La Corée du Sud nous amène deux autres courts en première nord-américaine. D’abord, THROTTLED de Kim Je-hyeon, une variante troublante du mythe des sirènes, où un jeune pêcheur découvre une bizarre « demi-femme » aquatique dans son filet. Curieux, il la ramène chez lui et tente de la domestiquer, mais cela a de sombres conséquences. Enfin, REPORT ABOUT DEATH de Kim Jin-a est une œuvre délicieusement morbide. Les aspects pratiques de la fin de vie — et de la façon dont on la gère — sont dépeints avec autorité dans cette leçon intelligente, irrévérencieuse et énormément charmante.

Pour les détails complets concernant les films de ce programme, cliquez ici.

— Rupert Bottenberg

Sponsors