Billets

The Wailing ("Goksung", "The Strangers")

Première Québécoise
Film d'ouverture : Camera Lucida

Sélection officielle : Festival de Cannes 2016 (Hors compétition), Festival international du film de Munich 2016

« Incontestablement le film choc du Festival de Cannes 2016 » – CINESERIES MAG


Une vague d’assassinats sordides et d’attaques sauvages secoue le village rural de Goksung. Ce déferlement de folie absolument inexplicable est lancé par un double meurtre d’apparence rituelle excessivement violent. Puis on découvre trois corps mutilés et deux individus à moitié brûlés pris d’excès de rage sur les lieux d’un incendie. Dépassé par les événements, le sergent Jeon Jong-gu mène son enquête pour expliquer le chaos meurtrier qui frappe sa communauté. Les indices sont rares et invraisemblables. Premièrement, les suspects affichent tous une éruption cutanée digne d’une infection pestilentielle. Puis, il y a ces multiples rumeurs terrifiantes au sujet de l’étranger japonais ayant élu domicile dans les bois avoisinants et cette femme inconnue affirmant que ce dernier sèmera mort et désolation dans le village. Lorsque la fille de Jong-gu, se retrouve prise de comportements agressifs s’apparentant à une possession démoniaque, un aspirant-prêtre et un chaman exubérant font leur entrée afin de contrer la malédiction qui s’acharne sur les habitants de Goksung.

Sélectionné au dernier Festival de Cannes, le suspense horrifique THE WAILING du réalisateur et scénariste Na Hong-jin, auteur du chef-d’œuvre THE CHASER, nous plonge dans un univers cauchemardesque où réalisme et mysticisme se fondent à divers éléments classiques du cinéma d’horreur, tels que la possession et le mythe du vampire, afin de composer un récit captivant aux relents apocalyptiques qui vous tiendra en haleine jusqu’à son étonnante conclusion. Grâce à une mise en scène magistrale où chaque détail enrichit la trame narrative, Na Hong-jin crée une atmosphère étouffante où même les superbes plans de la campagne coréenne accentuent l’isolement des personnages. Kwak Do-won (THE YELLOW SEA) affiche une intensité exemplaire dans le rôle de l’antihéros Jeon et Hwang Jung-min (A VIOLENT PROSECUTOR) s’avère tout simplement envoûtant en chaman mal engueulé, mais c’est la jeune Kim Hwan-hee (NIGHT FISHING) qui vous glacera le sang avec une performance digne de Linda Blair dans THE EXORCIST. Ne ratez THE WAILING sous aucun prétexte et vous comprendrez pourquoi il a suscité tant de discussions sur la Croisette!

— Nicolas Archambault

Sponsors