Billets

Tower

Première Québécoise
la projection du 1er août de ce documentaire sera suivie d’une table ronde organisée par Meghan Henneagan, une survivante de la fusillade du Collège Dawson en 2006, ainsi que des intervenants de Polytechnique, du Collège Dawson et de CTV News.

Gagnant : Meilleur documentaire, SXSW 2016; Grand Prix du Jury, Festival international du film de Dallas 2016; Prix du public, Festival du film de RiverRun 2016

Sélection officielle : Hot Docs 2016

“A uniquely cinematic memorial… powerfully channels the terror and confusion of that terrible August day while also achieving the weight and authority that can only come with time and distance.” - Justin Chang, VARIETY


TOWER SXSW World Premiere Trailer from keith maitland on Vimeo.


Le matin du 1er août 1966, le campus de l’Université du Texas à Austin sombra dans l’horreur lorsqu’un psychopathe fortement armé s’installa au poste d’observation de la tour de l’horloge de l’université et que, pendant 90 minutes, il se mit à tirer sur tout ce qui bougeait. Au total, seize personnes furent tuées et trois douzaines d’autres blessées avant que le tireur, l’ex-Marine de 25 ans Charles Whitman, soit abattu à son tour.

Le réalisateur Keith Maitland présente TOWER comme un récit oral hypercinématographique, avec de jeunes acteurs lisant des transcriptions d’interviews des survivants du massacre en voix hors champ, créant la trame de fond d’un brillant amalgame de reconstitutions animées et artistiques, d’archives télévisuelles, de photographies et de représentations en rotoscopie des témoins eux-mêmes. Il utilise ces dispositifs avec brio, racontant le récit pratiquement en temps réel, plongeant le spectateur dans une indicible panique, un chaos et une terreur qui se dévoilent dans toute la poignante immédiateté de la situation.

Recueillis presque cinquante ans après la tragédie, les témoignages récents des survivants sont fascinants, ces derniers ayant acquis la sagesse et l’expérience de toute une vie pour mieux se recueillir sur la catastrophe qui s’est abattue sur eux alors qu’ils étaient à l’aube de l’âge adulte, tant d’années auparavant. En regardant ce film, il est impossible de ne pas déplorer la perte de l’innocence présente à l’époque du récit, alors que l’idée même d’une fusillade dans une école était, aux yeux du monde, une horreur inimaginable. TOWER est une expérience puissante et déchirante qui s’efforce de nous élever vers une meilleure prise de conscience et de refermer les cicatrices, collectivement. C’est aussi une histoire de gens ordinaires devenus héros qui vous donnera foi en la nature humaine, même lorsque l’on est forcé de contempler le pire de ce que l’humanité a à offrir.

— Mitch Davis

Sponsors