Billets

Bad Cat ("Kötü Kedi Serafettin")

Première Nord-Américaine
  • Turquie
  • 2015
  • 82 mins
  • DCP
  • Turc
  • Anglais (sous-titres)
Sélection officielle : Festival international du film fantastique de Neuchâtel 2016


Loin d’être l’animal de compagnie le plus adorable du quartier, Shero est un chat violent, grossier, chapardeur, alcoolique, obsédé par le sexe, et qui fume comme une cheminée. Il manigance constamment afin de copuler avec les mignonnes petites chattes du voisinage, il vole des poissons et de l’alcool, il insulte pratiquement tout le monde, et il rend dingue son pauvre maître. Shero passe ses nuits en compagnie de deux comparses tout aussi dépravés que lui : le rat Riza et la mouette Rifiki. Mais cette nuit-là, les choses ne se déroulent pas comme d’habitude. Shero découvre qu’il a un fils — et le répudie presque aussitôt. L’arrivée d’un caricaturiste geek et mort-vivant complique les choses encore davantage, car ce zombie poursuit une vengeance entêtée. On verra défiler en outre des chiens intimidants ainsi qu’une logeuse malcommode. Il y aura un vol de banque qui tourne mal — et la pire de toutes ces calamités : le coup de foudre, l’amour véritable!

Nous arrivant directement d’Istanbul, BAD CAT est un excellent film au sujet d’un exécrable matou! Oubliez FRITZ THE CAT… Voici un hybride entre GARFIELD et BAD LIEUTENANT, destiné à un public adulte (mais pas nécessairement « mature »). C’est une adaptation du roman graphique explicite et vulgaire de Bülent Üstün, « Kötu Kedi Şerafettin » — une folle aventure au cœur d’une Turquie métropolitaine, palpitante, cosmopolite et dure à cuire. Vous y entendrez autant de jurons que dans SCARFACE, ce qui n’est pas peu dire. Et puis, en fin de compte, il y a même une morale à toute cette histoire, mais chut! on n’en parle pas! Une projection à ne manquer sous aucun prétexte si vous êtes un amoureux des chats, un amateur de films d’animation internationaux, ou un dégénéré total. Dans quelle catégorie êtes-vous?

— Rupert Bottenberg

Sponsors