Billets

Too Young to Die! ("Too Young To Die! Wakakushite Shinu")

Première Canadienne
  • Japon
  • 2016
  • 125 mins
  • HD
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
GAGNANT : Prix du public, Festival du film asiatique de New York 2016
Sélection officielle : Festival international du film de Rotterdam 2016, Hong Kong Filmart 2016

“Firmly in Japanese batshit crazy genre territory… a bit more heartfelt and a lot more clever than you'd think at first” – Ard Vijn, TWITCHFILM

Assis dans un autobus avec ses camarades de classe, en route vers une excursion quelconque, Daisuke (Ryunosuke Kamiki) n’en croit pas sa chance! Il est finalement arrivé à attirer l’attention d’Hiromi, pour qui il a le béguin depuis belle lurette, et plus fou encore, elle s’apprête à l’embrasser… Et puis l’autobus prend un mauvais virage et bing, bang, il déboule une falaise. D’un coup, la grande faucheuse surgit, réclamant la classe tout entière. Se réveillant en Enfer, Daisuke est abasourdi de constater qu’il est non seulement bel et bien mort, mais qu’il ne trouve aucun de ses camarades, tous allés direct au Paradis! Tout n’est pas perdu, cependant. Avec l’aide du démon métalleux Killer K (Tomoya Nagase), Daisuke entame un périple épique de réincarnations successives; autant de chances de convaincre les bureaucrates de l’Enfer qu’il est peut-être digne d’ascension, au risque de devenir un démon à son tour!

Kankuro Kudo (connu pour YAJI & KITA: THE MIDNIGHT PILGRIMS ainsi que les scénarios délirants de THE APOLOGY KING et du diptyque ZEBRAMAN de Takashi Miike) est de retour derrière la caméra avec TOO YOUNG TO DIE!, une comédie musicale infernale aussi unique qu’époustouflante, offrant un panorama délirant et sans égal de l’Enfer bouddhiste (jigoku), parsemé de démons à têtes de chevaux, d’oni à grosses mailloches, de créatures raffolant de rock‘n’roll, et d’un Tenma gigantesque ressemblant comme deux gouttes d’eau à Lemmy de Motörhead! Se plaçant quelque part entre le classique JIGOKU de Nobuo Nakagawa, TENACIOUS D IN THE PICK OF DESTINY et le film culte DETROIT METAL CITY, cette dernière perle de Kudo est rien de moins qu’un chef-d’œuvre comique, débordant de gags gore, de décors colorés, d’effets spéciaux caoutchouteux, et de heavy métal à la pelletée. Devons-nous vraiment en dire plus? Non? C’est ce qu’on pensait.

— Ariel Esteban Cayer

Sponsors