Billets

For the Love of Spock

Première Internationale
En présence du réalisateur Adam Nimoy et producteur David Zappone

“Fun, campy, entertaining, a little deliciously over the top and also intelligent, thought provoking, artful, and even-handed” - Ivy Lofberg, POP OPTIQ


For The Love Of Spock Teaser from 455 Films on Vimeo.


Arrivant à vitesse supraluminique afin de souligner le 50e anniversaire de STAR TREK (connu à l’époque sous le titre PATROUILLE DU COSMOS au Québec), FOR THE LOVE OF SPOCK célèbre la série en se concentrant sur son personnage le plus populaire et sur l’homme qui l’a d’abord incarné. Ce documentaire fascinant, dont la narration est assurée par Adam Nimoy, dresse un portrait personnel et intime du regretté père de ce dernier, Leonard Nimoy, mieux connu en tant que l’emblématique M. Spock. Par l’entremise d’entrevues avec Nimoy ainsi qu’avec toute une galaxie de membres de sa famille, d’amis, de collègues de STAR TREK et de célèbres admirateurs, FOR THE LOVE OF SPOCK aborde tous les aspects de la vie et de la carrière de l’acteur.

FOR THE LOVE OF SPOCK dépeint les humbles débuts à Hollywood de Nimoy, qui vendait des aspirateurs pour arrondir ses fins de mois avant d’obtenir un rôle dans une nouvelle émission décrite comme « WAGON TRAIN dans l’espace ». Sa carrière a alors été propulsée dans la stratosphère, mais personne n’aurait pu prédire que Nimoy se retrouverait peu après avec des Trekkies dérangés sonnant à sa porte et avec son visage imprimé sur des boîtes de céréales à travers la planète. Ce documentaire couvre tout : les hauts et les bas de la célébrité engendrée par STAR TREK; les réserves de Nimoy par rapport au scénario « déprimant » du premier film; l’acceptation que son personnage soit tué dans STAR TREK II; son passage à la réalisation; le tournage de la version 1978 d’INVASION OF THE BODY SNATCHERS; et même sa carrière musicale (oui, nous avons la chance de voir Nimoy chanter l’infâme “Ballad of Bilbo Baggins”!). FOR THE LOVE OF SPOCK explore aussi ses problèmes d’alcoolisme ainsi que sa relation houleuse avec le réalisateur du film, son fils Adam. Débordant d’images d’archives rares et de témoignages d’une étonnante franchise, FOR THE LOVE OF SPOCK s’aventure là où aucun documentaire sur STAR TREK n’est jamais allé.

— Tony Timpone

Sponsors