Billets

Kickboxer: Vengeance

Première Mondiale


Eric Sloane est un champion de kickboxing au sommet de son art. Son frère cadet, Kurt le suit partout, agissant comme son partenaire d’entraînement en plus de s’occuper de sa carrière. Ensemble, ils sont imbattables. Lorsqu’Eric se fait offrir d’affronter le champion thaï Tong Po et d’enfin prouver au reste du monde qu’il est le champion, il ne peut pas refuser, et ce, même si son frère n’est pas d’accord. Ce qui devait s’avérer une pure formalité se transforme rapidement en cauchemar lorsque Kurt est témoin de la mort d’Eric. Un désir de vengeance grandit en lui, mais Kurt sait très bien qu’il n’est pas outillé pour affronter Tong Po. Il décide donc d’aller retrouver l’ancien entraîneur de son frère, dans l’espoir d’être finalement capable de se venger et, qui sait, peut-être de devenir le prochain « Nok Su Kow ».

Si vous avez grandi dans les années 90, il est difficile de ne pas se rappeler le classique de Jean-Claude Van Damme qu’est KICKBOXER. Eh bien, plusieurs années plus tard, au grand plaisir des admirateurs, les producteurs ont décidé de redémarrer la franchise, et KICKBOXER: VENGEANCE est le résultat. JCVD ne reprend pas le rôle de Kurt Sloane, mais il fait toujours partie de la distribution. Cette fois, il interprète maître Durand, un entraîneur de muay thaï aux méthodes peu traditionnelles. C’est à un acteur et cascadeur vivant près de chez nous que revient le rôle principal. Alain Moussi, qui habite la région d’Ottawa, a pris un bien grand risque lorsqu’il a accepté d’incarner ce personnage. Heureusement pour lui, le pari fut payant. Relevant le défi avec brio, il nous offre plusieurs combats à couper le souffle, plus originaux les uns que les autres, dont un combat en pleine rue sur le dos d’un éléphant que vous n’êtes pas prêt d’oublier. Moussi n’est pas le seul talent local dans cette aventure puisque la légende du UFC Georges St-Pierre est aussi en vedette dans le film. Quant à Dave Bautista (GUARDIANS OF THE GALAXY), il reprend le rôle du redoutable Tong Po.

Le réalisateur John Stockwell réussit très bien à moderniser la série tout en respectant l’esprit du film original. L’engouement est tel qu’on a déjà commencé le tournage d’un second volet. Qui sait, peut-être que le Canadien Alain Moussi va réussir à conquérir le monde comme un certain Belge l’a fait avant lui!

— Éric S. Boisvert

Sponsors