Billets

Therapy

Première Mondiale
  • France
  • 2016
  • 96 mins
  • DCP
  • Français
  • Anglais (sous-titres)
En présence du réalisateur et scénariste Nathan Ambrosiani

« [...] une sincérité et une énergie cinématique d'autant plus remarquables que son créateur est âgé d'a peine 17 ans. » -Jean-Baptiste Herment, MAD MOVIES


THERAPY Trailer Eng_Subtitles from LIGHT HOUSE PRODUCTION on Vimeo.


Les enregistrements ont été retrouvés par les autorités dans une maison abandonnée au cœur de la forêt. Au premier coup d’œil, ils ne semblent contenir rien d’anormal. On y voit un groupe de cinq touristes profitant du temps estival pour aller camper. Si ces derniers n’avaient pas disparu dans des circonstances inexplicables, personne n’accorderait la moindre importance à ce film amateur. Les enquêteurs Jane et Simon sont cependant persuadés que ces images dissimulent la clé de l’énigme. Poursuivant leur visionnement, ils découvrent avec effroi que la balade en plein air du groupe d’amis a pris une tournure cauchemardesque. Des cris inquiétants se font entendre et une entité attend la tombée de la nuit pour guetter ses proies. Pris de panique, les jeunes vacanciers aboutissent malgré eux dans un bâtiment désaffecté. Il devient alors apparent qu’ils n’y sont pas seuls et que cet édifice leur servira de tombeau. Afin de les sauver des griffes d’un être monstrueux, Jane et Simon devront agir vite, au risque d’y laisser leur propre vie.

Suite au succès mérité d’HOSTILE l’année dernière, le temps était venu pour Nathan Ambrosioni de se dépasser. La barre était haute, surtout s’il souhaitait conserver son titre de jeune prodige du cinéma d’épouvante. Le défi a été majestueusement relevé avec THERAPY, le nouveau chapitre dans le parcours remarquable d’un réalisateur à surveiller de près. Fidèle à lui-même, Nathan renoue avec le genre qu’il affectionne et signe un thriller horrifique d’une rare efficacité. Son œil pour la composition d’image lui permet une fois de plus de créer d’imprévisibles moments de pure terreur. Il focalise ici sur une tension haletante qui prend de l’expansion à mesure que la vérité éclate. Cinéphile averti, son emploi d’une prémisse familière lui permet d’induire constamment le spectateur en erreur pour mieux le surprendre. Autant dire tout de suite que sa place parmi les maîtres lui est assurée!

— Simon Laperrière

Sponsors