Billets

In the Land of the Head Hunters

Voir la bande-annonce
Copie et trame sonore restaurées numériquement!

La projection sera précédée d'une présentation du cinéaste et écrivain André Dudemaine et d'un intervenant de l'organisme Wapikoni.

Nous sommes en 1914. Alors que le cinématographe des Lumière continue d’émerveiller le public du monde entier, Edward S. Curtis, un photographe américain de renom, s’arme d’une caméra et s’enfonce dans la contrée sauvage de l’Ouest canadien. Il entame ce voyage périlleux avec une idée précise en tête, celle de réaliser le plus beau film jamais fait. Un projet ambitieux qui prend la forme révolutionnaire à l’époque du long métrage et met en scène non pas des comédiens, mais plutôt une véritable tribu autochtone. Originaires de l’île de Vancouver, les Kwakwaka’wakw ont toujours impressionné Curtis, qui les considère comme des artistes accomplis. Une opinion partagée puisqu’ils sont reconnus par la communauté anthropologue pour leurs totems magnifiques, leurs costumes traditionnels somptueux et leurs impressionnants canoës de guerre. Pendant trois ans, Curtis immortalise sur nitrate les coutumes de ce peuple ancestral. L’audace le pousse néanmoins à aller encore plus loin. Au lieu de se confiner au registre du documentaire, il s’inspire des croyances religieuses des Kwakwaka’wakw et intègre à ce portrait inédit un récit épique qui ne pouvait avoir lieu qu’au pays des chasseurs de tête!

Tel un conte millénaire, ce joyau du cinéma muet nous entraîne à l’aube des temps. Le jeune Motana entame un voyage initiatique afin de trouver la force surnaturelle qui fera de lui un chef aussi puissant que son père. Au fil de cette quête homérique, il s’éprend de Naida, une femme promise au vil sorcier des Yilis. Cet amour interdit déclanche alors un conflit violent où la flèche affronte la magie noire.

Précurseur de NANOOK OF THE NORTH, mais également du mondo par son brouillage entre réalité et fiction ainsi que sa représentation de la mort à l’écran, IN THE LAND OF THE HEAD HUNTERS est un chef-d’œuvre oublié de notre patrimoine. En filmant une première nation évoluant loin de l’ère moderne, Edward S. Curtis a saisi toute l’ampleur du pouvoir naissant des images en mouvement. Son ambition ethnographique fascine tout autant que sa volonté d’émerveiller le spectateur avec des séquences sensationnelles. Jamais vous n’oublierez la chasse à la baleine de Motana, ni ses combats contre des adversaires redoutables. Devançant THE BIRTH OF A NATION de deux ans, il s’impose aujourd’hui comme un ruban de rêves. Fantasia est fier de célébrer le centième anniversaire de cette œuvre essentielle en présentant une sublime restauration numérique réalisée par Milestone Films qui, comble du bonheur, reprend la trame musicale originale de 1914. Voici HEAD HUNTERS tel qu’il doit être vu et entendu. Soyez nombreux pour découvrir ce spectaculaire prélude à plus d’un siècle de cinéma.

— Simon Laperrière

Sponsors
Sponsors