Billets

Dancing Karate Kid ("Ryukyu Batoru Rowaiaru")

Première Canadienne
  • Japon
  • 2013
  • 78 mins
  • HD
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
Voir la bande-annonce
Sélection officielle, Festival international du film de Hawaii 2013

Ken, un aspirant danseur, vient en visite à Okinawa afin de développer son art et de faire quelques sous en performant publiquement. Il aura tôt fait de découvrir à coups de « boombox » dans la gueule qu'il devrait se garder une petite gêne. Shinjyo, un vieux danseur ayant vu la performance de Ken, vient alors lui proposer ses enseignements de la danse Ryukyu, ainsi qu'un toit pour la durée de son séjour. Le jeune homme s'embarque dès lors dans une galère qu'il était loin d'anticiper. Il y a d'abord Misako, la petite-fille de Shinjyo, qui lui fait des avances violentes, le sommant de devenir fort. Vient ensuite Yonamine, qui convoite le dojo de Shinjyo ainsi que Misako qui, elle, est rebutée par sa poitrine tropicalement velue. Car le vieil homme n'est pas un danseur ordinaire, c'est un maître du karaté Ryukyu et à travers ses leçons, Ken se transforme à son insu en karatéka aguerri. Lorsqu'il découvrira qu'en mixant ses talents de danse au karaté, il peut sérieusement tenir son bout dans une bataille, il devra affronter les plus grands maîtres de la région et peut-être même gagner le cœur de Misako.

Préparez-vous à découvrir le futur du cinéma d'action japonais. À la fois danseur, acrobate et spécialiste du karaté à seulement 18 ans, Joey a déjà reçu les éloges de grands noms tels que Prachya Pinkaew (ONG BAK) et Stephen Chow (KUNG FU HUSTLE). Il crève l'écran dans DANCING KARATE KID, faisant montre d'un charisme indéniable et formant un duo sexy avec la célèbre mannequin Yui Koike, tout simplement craquante. Le réalisateur Tsukasa Kishimoto peut aussi compter sur les maîtres du karaté Akihito Yagi (BLACK BELT, vu à Fantasia 2008) et Shingo Koyasu, qui fut champion du Japon, pour créer plusieurs scènes d'action inédites carrément sidérantes. Toutefois, un film fusionnant la danse et les arts martiaux se doit d'être rythmé et si le mélange d'électro et de musique traditionnelle fonctionne à merveille, c'est dans la rythmique des dialogues que DANCING KARATE KID se démarque en alternant les échanges effrénés et les silences malaisants qui appuient un humour absurde, parfois même louche (vous reconnaîtrez une version salle de bain du «frotter, poncer» de M. Miyagi). Séquences de danse hallucinantes, pluie de gags parmi les plus drôles que vous verrez cette année et combats absolument délirants sont au menu de DANCING KARATE KID, une comédie d'action endiablée proposant une leçon essentielle : nous pouvons avoir énormément de plaisir au cinéma!

— Nicolas Archambault

Sponsors
Sponsors