Billets

Jack et la mécanique du coeur ("Jack and the Cuckoo-Clock Heart")

Première Canadienne
Voir la bande-annonce
Sélection officielle, Festival international du film fantastique de Gérardmer 2014

Sélection officielle, Festival international du film de Berlin 2014

« Un objet hybride atypique et attachant. » - Olivier Nuc, LE FIGARO

« Mélancolie, aventure, humour et B.O. dionysienne s'associent ici avec grâce dans un univers gothico-romantique qui émerveillera enfants et parents. » - Marilyne Letertre, METRO

En cette nuit la plus froide de l'année, une femme solitaire sur le point d'accoucher erre sur les chemins enneigés. À bout de forces, elle est amenée à la demeure isolée de la remarquable et mystérieuse Madame Madeleine qui, un peu sage-femme, aide à mettre au monde le petit Jack. C'est un bébé comme les autres, à part que son cœur est fait de la glace la plus dure, ce qui n'est pas une option viable. Grâce à ses talents magiques, Madame Madeleine réussit à le remplacer par le délicat mécanisme d'une horloge coucou miniature. Membre adopté de ce curieux foyer, Jack apprend les trois règles absolues pour prendre soin de son cœur mécanique : le remonter tous les jours, pas d'émotions fortes et surtout, surtout, ne jamais tomber en amour.

En dépit des efforts de la maîtresse de la maisonnée, cependant, cette troisième règle est sûre d'être violée. C'est une belle gamine, Mademoiselle Acacia, musicienne de rue à la voix d'or et jouant de l'orgue de barbarie, qui réussit à dérégler l'engrenage intérieur de Jack lorsqu'il la croise un jour au village. Son amour est contrarié lorsque Acacia disparaît. C'est alors qu'il part à sa recherche, un périple qui sera long et très, très mouvementé…

JACK ET LA MÉCANIQUE DU COEUR, conte de fées musical surréaliste gaulois assaisonné d'un soupçon de macabre gothique et d'une lampée de techno steampunk, est un cabinet de curiosités animées par ordinateur qui ravira petits et grands. C'est basé sur le livre et les chansons du même nom créés par le coréalisateur Mathias Malzieu, la musique étant interprétée par le groupe musical Dionysos, dirigé par notre homme lui-même. Les illustrations luxuriantes des bouquins, créées par Nicoletta Ceccoli, prennent vie et illuminent ce paysage de fin-de-siècle fantastique, alors que la musique de Malzieu - un magnifique amalgame d’indie rock contemporain, rehaussé d'élans de musique de chambre pop - porte et enrichit le film d'une rare et satisfaisante manière. Dans la même veine que les œuvres de Tim Burton, Neil Gaiman et Terry Gilliam, JACK ET LA MÉCANIQUE DU COEUR comble tous les souhaits du plus sombre et romantique rêveur.

— Rupert Bottenberg

Sponsors
Sponsors