Billets

Crows Explode ("Kurozu Explode")

Première Nord-Américaine
  • Japon
  • 2014
  • 129 mins
  • HD
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
Voir la bande-annonce

On ne voit plus certains des visages (et des poings) familiers, ce qui donne plus de place pour du sang nouveau dans les corridors - et sur les murs - de la célèbre Suzuran All-Boys High School. C'est toujours la même lutte qui continue. Qui sera sacré le batailleur le plus féroce de l'école, celle-ci étant déjà connue de tous comme hébergeant une horde de querelleurs? Toru Gora a cet honneur et franchement, il s'ennuie ferme. Terrassant les petits nouveaux d'un seul coup de poing, lui et sa bande veulent de vrais défis et quand, un beau matin, pas juste un mais bien deux étudiants transférés d'autres écoles traversent, crâneurs, la grille d'entrée principale, il semble que leurs vœux seront exaucés. La réputation de Kazeo le précède, ayant démoli tous ses rivaux à son ancienne école, mais les combats ne l'intéressent plus vraiment. On en connaît moins sur Ryohei, quoique son arrivée à l'école en limousine fasse naître des soupçons sur de possibles liens entre sa famille et le crime organisé. En parallèle, une guerre totale est en train de se fomenter contre les élèves de l'école rivale Kurosaki Industrial High School. Les poings vont voler et il y aura des raclées à foison, mais les plus grands conflits sont sans conteste ceux qui troublent le cœur de ces vauriens sarcastiques et délinquants. Un « corbeau » peut-il vraiment déployer ses ailes et fuir l'impasse existentielle qui l'attend?

Cinq ans après la seconde adaptation par l'incandescent Takashi Miike de CROWS , la populaire série manga des années 90 de Hiroshi Takahashi, c'est encore une fois le retour en classe. Cette fois-ci, c'est Toshiaki Toyoda qui en est le réalisateur. Il est difficile d'égaler Miike, mais on n'aurait pu trouver meilleur successeur. On peut dire que le scénariste/réalisateur de MONSTERS CLUB et de 9 SOULS a été l'instigateur de la vague de films d'action dramatiques mettant en vedette des ados vauriens avec BLUE SPRING, paru en 2002. Toyoda atténue l'hystérie excessive qu'affectionne tant Miike et injecte à la série CROWS une bonne dose de courage présenté de façon réaliste. Les combats à poings nus d'EXPLODE - qui monopolisent une bonne partie de la durée du film, bien sûr - sont bien fondés, mais surtout, ce sont les conflits internes de ces jeunes frustrés, moroses et violents qui constatent, avec peu d'espoir, ce que leur réserve l'avenir, qui sont évoqués avec empathie d'une manière vibrante et convaincante. Tracer la frontière entre le bien et le mal n'est pas aisé quand tous les personnages du film sont étiquetés comme étant de mauvais garçons. La vie est dure pour les corbeaux de Suzuran et la plus petite étincelle va les faire exploser!

— Rupert Bottenberg

Sponsors
Sponsors