Billets

Time Lapse

Première Canadienne
Voir la bande-annonce
En présence du coscénariste et réalisateur Bradley King et du coscénariste et producteur BP Cooper

GAGNANT : Meilleur long métrage international, London Independent Film Festival 2014
Sélection officielle, Festival international du film fantastique de Bruxelles 2014
Sélection officielle, Festival Sci-Fi London 2014
Sélection officielle, Fantaspoa 2014
Sélection officielle, Festival international du film de Seattle 2014

“A terrific, tight and twisted time travel thriller” - Dave Ollerton, LONDON FILM REVIEW

Finn mène un train de vie monotone dans un parc résidentiel privé où il travaille à titre de concierge. Partageant une petite maison avec sa copine Callie et son frère Jasper, il consacre son temps libre à la peinture, un hobby qu’il souhaiterait voir se transformer en carrière. Le jeune homme ne peut s’empêcher de considérer son quotidien comme une impasse à ses rêves. Il lui faut du changement, et rapidement. Celui-ci vient sous une forme inattendue, celle d’une machine étrange que Finn découvre chez un voisin ayant récemment disparu. L’imposant appareil pointe son objectif vers l’appartement de l’artiste. À tous les soirs, lorsque 20 heures sonne, il produit un cliché montrant le salon des trois colocataires. Ces photographies ont toutefois la particularité de ne pas immortaliser le passé. Au contraire, elles donnent à voir l’avenir, plus précisément ce qui aura lieu 24 heures après la prise de l’instantané. Jasper y voit une solution à ses problèmes d’argent et s’empresse d’utiliser l’engin pour remporter des paris sportifs. Son extraordinaire moyenne au bâton aura cependant tôt fait d’alerter la curiosité d’individus peu fréquentables qui pourraient à leur tour faire bon usage de la trouvaille de Finn. Ce dernier est également dans de beaux draps car Callie, sa conjointe, semble lui cacher quelque chose, une lourde vérité capturée par l’œil impitoyable de la mystérieuse caméra. Le futur lui réserve des surprises que le présent tente vainement de dissimuler et les photos, peu importe ce qu’elles montrent, ne mentent jamais.

Dès son générique d’ouverture, TIME LAPSE de l’Américain Bradley King évoque ouvertement le cinéma d’Alfred Hitchcock. Pareille revendication s’avère justifiée puisque cet impressionnant premier long métrage est un thriller captivant qui aurait assurément plu au maître du suspense. Sa force réside en un scénario impeccable qui garde constamment le spectateur en haleine. Raconté dans les règles de l’art, il met en scène des personnages crédibles confrontés à une situation inconcevable qui fait tomber les masques en dévoilant leur véritable nature. Ces protagonistes sont d’ailleurs interprétés par des étoiles montantes d’Hollywood qui s’imposent tous comme des acteurs de très grand talent. Dans le rôle de Callie, la prometteuse Danielle Panabaker (THE WARD de John Carpenter) s’avère particulièrement émouvante. En alliant l’érudition de PRIMER au cœur d’EASTON’S ARTICLE, le malin TIME LAPSE rappelle que le plaisir d’une bonne histoire demeure indémodable. Par ce fait même, il s’inscrit dans la tradition d’un âge d’or de la science-fiction classique, celui qui nous a donné THE TWILIGHT ZONE et AMAZING STORIES. Un retour aux sources tout à fait réjouissant!

— Simon Laperrière

Sponsors
Sponsors