Billets

Days of Wrath ("Eungjingja")

Première Internationale
Voir la bande-annonce

“A superior revenge thriller that stands out from the crowd” - James Mudge, BEYOND HOLLYWOOD

Adolescent, Joon-seok (Joo Sang-wook) est sans cesse terrorisé par Chang-sik (Yang Dong-geun) et sa bande. Ils passent leurs journées à le tourmenter et à faire de sa vie un véritable enfer. Sans amis ni parents, il se referme sur lui même. Tranquillement, So-eun viendra apporter un peu de lumière dans toute cette noirceur. Malheureusement pour lui, Chang-sik ne peut pas le laisser tranquille et poussera sa tyrannie jusqu’à la limite, laissant d’énormes cicatrices sur l'adolescence de Joon-seok. 15 ans plus tard, ce dernier tente de se remettre de ses expériences cauchemardesques. Rejeté constamment par les grandes entreprises à cause de son passé, il travaille comme valet dans un stationnement. Un soir, alors qu’il prend les clés d’un homme d’affaires très prospère, il reconnaît son bourreau. L’homme qui autrefois s’amusait à le traiter comme un chien vit la grande vie. Joon-seok ne peut pas supporter cette injustice et décide donc de lui rendre la pareille.

Les Coréens sont passés maîtres dans l'art du film de vengeance. Abonné jusqu'ici aux comédies romantiques, le réalisateur Shin Dong-yeop (WEDDING SCANDAL) a donc dû trouver une manière originale de nous raconter son récit, évitant la voie facile et choisissant une approche plus complexe. Au lieu d'opter pour la simple violence, son héros élabore des plans machiavéliques axés sur les défauts et les faiblesses de son adversaire. De cette façon, ceci ajoute du réalisme au film et rend la vengeance du protagoniste encore plus savoureuse. Le succès d’une telle œuvre repose en grande partie sur les comédiens et Shin a eu la main heureuse en arrêtant son choix sur Joo Sang-wook (THE HUNTRESSES, aussi à Fantasia cet été) et Yang Dong-geun (FIGHTER IN THE WIND) , qui se livrent un duel d'acteurs inoubliable. Chacun d’eux passe de l’agresseur à la victime de façon surprenante, si bien qu’au final, on ne sait plus derrière qui se ranger. Finalement, DAYS OF WRATH est plus qu’un simple film de vengeance. Il évoque certaines thématiques qui nous touchent telles que l'intimidation et les inégalités sociales, suscitant une véritable réflexion chez le spectateur. C’est une œuvre qui se démarque de ses prédécesseurs et qui apporte le renouveau dont le genre avait besoin. Il n’en reste qu’à vous de juger si Shin a réussi son passage de la comédie romantique au suspense, mais une chose est certaine : DAYS OF WRATH ne vous laissera pas indifférents.

— Éric S. Boisvert

Sponsors
Sponsors