Billets

Thermae Romae II ("Terumae romae II ")

Première Internationale
  • Japon
  • 2014
  • 113 mins
  • DCP
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
Voir la bande-annonce

Grâce à l'architecte Lucius, concepteur des bains thermaux qui ont apaisé le peuple, l'Empereur Hadrianus a mis fin à la politique expansionniste de Rome, faisant la paix avec ses voisins. Toutefois, le Sénat compte bien remettre la domination mondiale à l'ordre du jour de l'Empire romain et complote pour prendre le pouvoir. C'est au Colisée, sous les tonnerres d'applaudissements, qu'il maintient la barbarie dans le cœur des Romains avec les combats sanglants entre gladiateurs, au grand dam de Lucius. Ce dernier se voit d'ailleurs confier la tâche de construire un bain pour soulager les combattants meurtris. En quête d'inspiration, il pique une saucette qui le mène directement au milieu d'une bande de lutteurs de sumo dans le Japon moderne. Ainsi s'entame une vague de voyages temporels qui inspirera une panoplie d'idées géniales à l'architecte… au grand malheur des esclaves appelés à remplacer les technologies du 21e siècle. À travers ses aventures, impliquant notamment des glissades d'eau, une chaise de massage électrique et un bain mixte, il recroisera la maladroite Manami, devenue journaliste, et ses vieilles connaissances de la tribu des « visages plats ». Mais pendant ce temps, le complot sénatorial va bon train. Alors que Lucius tente de créer l'ultime bain à aire ouverte pour freiner la décadence romaine, un plan machiavélique visant Ceionius, le futur successeur de Hadrianus, prend forme.

Après avoir gagné le cœur des Japonais et conquis les foules à travers le monde, dont celle de Fantasia, les personnages colorés tirés de la série de mangas de Mari Yamazaki nous reviennent dans la gloire! Porté par sa fidèle cohorte de comédiens aguerris, menée par l'excellent Hiroshi Abe (SURVIVE STYLE 5+) et notamment complétée par Aya Ueto (AZUMI), Kazuki Kitamura (KILLERS) et Riki Takeuchi (DEAD OR ALIVE), THERMAE ROMAE II ne se contente pas de surfer sur la vague créée par son prédécesseur, il le surpasse. Encore plus grandiose, drôle et irrévérencieuse, cette seconde visite du réalisateur Hideaki Takeuchi entre la Rome Antique et le Japon d'aujourd'hui est franchement spectaculaire, jouissant autant des décors conçus en studios (dont une réplique du Colisée haute de 50 mètres!) que des beautés du territoire japonais (notamment certains bains parmi les plus reconnus de l'archipel). On se délecte visuellement, mais les pensées anachroniques de Lucius et les nombreux niveaux d'humour qu'on nous sert avec intelligence et un brin d'insolence catapultent THERMAE ROMAE II parmi les incontournables de l'été 2014.

— Nicolas Archambault

Sponsors
Sponsors