Billets

Chaplin à la belle étoile ("Chaplin Under the Stars")

Le lundi 21 juillet dès 21h30 sur la scène Vidéotron du Festival Juste pour rire (Quartier des spectacles)

CHAPLIN À LA BELLE ÉTOILE est une présentation du Festival Juste pour rire présenté par Vidéotron en collaboration avec Loto-Québec et du Festival international de films FANTASIA. L’année 2014 marque les 100 ans de la première apparition à l’écran de Charlie Chaplin. Afin de souligner ce centenaire, nous avons programmé trois courts métrages de ce génie incontesté du 7e art.

Dans un désir de recréer l’ère glorieuse du cinéma muet, l’événement sera accompagné sur scène par Gabriel Thibaudeau, qui improvisera en direct au piano. Compositeur, chef d’orchestre et pianiste attitré de la Cinémathèque québécoise, Gabriel Thibaudeau est reconnu à travers le monde comme l’un des grands spécialistes de l’accompagnement du cinéma muet.


POUR GAGNER SA VIE (É.-U., 1914, 13 min.)

POUR GAGNER SA VIE (MAKING A LIVING) est une comédie burlesque réalisée par Henry Lehrman. Distribué en 1914, ce court métrage est le tout premier film où apparaît Charlie Chaplin à l’écran. Il est intéressant de noter que dans ce film, Chaplin ne joue pas son personnage de Charlot, le clochard tant aimé des cinéphiles.

UNE VIE DE CHIEN (É.-U., 1918, 30 min.)

En juin 1917, Chaplin signa pour huit films avec la First National Pictures. Il fit donc construire son propre studio avec les meilleures installations et les meilleurs équipements du moment. Jouissant enfin d’une liberté artistique totale, UNE VIE DE CHIEN (A DOG'S LIFE) est le premier court métrage de Chaplin à être lancé dans ce contexte et reste pour plusieurs une de ses meilleures œuvres et pour d’autres, le film où le personnage de Charlot devint définitif.

CHARLOT ET LE MASQUE DE FER (É.-U., 1921, 32 min.)

Réalisé en 1921, CHARLOT ET LE MASQUE DE FER (IDLE CLASS) est l’un des derniers courts de Chaplin avant que celui-ci se consacre aux longs métrages. Chaplin joue ici deux rôles, celui de Charlot et celui d’un millionnaire distrait, négligeant et intoxiqué dont notre clochard s’avère être le sosie. Cabotinage de luxe et un message contre l'alcoolisme dans une œuvre trop souvent négligée.

— Marc Lamothe

Sponsors
Sponsors