Billets

Ingtoogi: The Battle of Internet Trolls

Première Internationale
Voir la bande-annonce

Comme bien des utilisateurs d’Internet partout dans le monde, « Koolkidneyz » et « Manboobs » se disputent en ligne, ne pesant pas leurs mots, car l’écran leur offre une certaine protection. Mais de plus en plus, les frontières entre le réel et le numérique s’effacent, et un phénomène spécifique à la Corée du Sud a pour toutes fins utiles complètement détruit ces barrières. De plus en plus, les membres de communautés virtuelles mènent leurs conflits hors de l’ordinateur et dans la rue, où ils organisent des combats violents, censés résoudre les bagarres de claviers. Il s’agit d’un phénomène du nom de « hyunpi » - néologisme signifiant « joueur tué dans la réalité ». C’est ce qui se produit lorsque Manboobs convie Koolkidneyz – Tae-sik de son vrai nom (Um Tae-goo) – dans un parc. Tae-sik se fait non seulement battre impunément, mais le tout est filmé et mis en ligne. Complètement humilié, il jure de se venger et l’opportunité se présente lorsque les deux s’inscrivent à une compétition d’arts martiaux. La Bataille des trolls d’Internet s’entame ainsi et avec l’aide de son meilleur ami Hee-joon (Kwon Yul) et d’une jeune fille nommée Young-ja, Koolkidneyz commence à s’entraîner pour la domination « IRL » de l’Internet.

Superficiellement, ce premier long métrage de Um Tae-hwa a tout de la comédie excentrique de geeks s’affrontant en ligne comme hors ligne. Mais le tout devient rapidement une étude incroyablement touchante et approfondie de la jeunesse coréenne d’aujourd’hui – telle qu’alimentée et transformée par la culture de l’écran. En parallèle aux films de notre sélection qui minent l’Internet pour ses nouvelles possibilités formelles (OPEN WINDOWS, CYBERNATURAL), INGTOOGI offre un portrait marquant, honnête et incisif de l’univers familier, mais néanmoins inconnu de la culture web d’un autre pays. Qu’il s’agisse de sites de clavardage locaux ou de phénomènes culturels tels que la consommation de nourriture en diffusion simultanée, INGTOOGI est une plongée dans le quotidien geek de tout un pays, d’une manière rarement permise par le cinéma de fiction. Grâce à d’excellents personnages, tout ceci est communiqué par une touchante histoire d’aliénation et de perte, et la plus grande qualité d’INGTOOGI demeure sa structure en coup de poing, où la comédie frappe d’abord, pour ensuite laisser place à un uppercut tragique et dévastateur, et une finale parfaite. Un excellent premier film d’un cinéaste connecté au présent et sur lequel il faudra certainement garder un œil dans le futur.

— Ariel Esteban Cayer

Sponsors
Sponsors