Billets

The Snow White Murder Case ("Shirayuki Hime Satsujin Jiken")

Première Québécoise
  • Japon
  • 2014
  • 126 mins
  • DCP
  • Japonais
  • Anglais (sous-titres)
Voir la bande-annonce

“4/5 stars… the twisty tale serves as a vehicle for meditations on deeper themes” – Mark Schilling, JAPAN TIMES

Noriko, une jolie employée de bureau, est retrouvée poignardée, son cadavre brulé dans un parc national à l’extérieur de la ville. D’une étincelle à l’autre, la nouvelle enflamme les médias sociaux. Pendant ce temps, Yuji, un réalisateur de télévision nouvellement promu, perd son temps au boulot, « tweetant » au lieu de travailler sur son montage. Une ancienne petite amie l’appelle et déjà, l’intrigue s’épaissit : collègue de la victime, elle lui raconte sa version des faits. Elle soupçonne une collègue jalouse du nom de Miki d’avoir tué Noriko, aux suites d’un triangle amoureux impliquant leur patron. La croyant sur parole et encouragé par ses abonnés en ligne, Yuji décide de poursuivre l’enquête, qu’il nommera bientôt le « Snow White Murder Case », réalisant qu’il s’agit potentiellement de son premier reportage à succès. En passant en entrevue les témoins ayant connu Miki, rumeurs et ouï-dire dégénèrent en une multitude de perspectives contradictoires. Yuji assemble les témoignages en une émission sensationnaliste accusant Miki d’être la tueuse. Et tandis que l’on se permet de juger de son intégrité journalistique, les questions demeurent : Noriko était-elle victime d’une malédiction? Miki l’a-t-elle vraiment tuée? Est-ce que qui que ce soit dit même la vérité?

Adapté d’un roman de Kanae Minato, dont un des best-sellers a servi d’inspiration au succès inoubliable qu’était CONFESSIONS (2010) de Tetsuya Nakashima, THE SNOW WHITE MURDER CASE reprend la structure confessionnelle du film précédent, la mène hors de la salle de cours et la catapulte dans le monde des médias sociaux et de la télévision. Se dévoilant comme une relecture infiniment fragmentée de RASHOMON pour l’ère numérique, ce dernier film de Yoshihiro Nakamura est un polar des plus modernes, une satire subtile et puissante des plus pertinentes, telle qu’on l’espère du polyvalent réalisateur Yoshihiro Nakamura (FISH STORY, GOLDEN SLUMBER et A BOY AND HIS SAMURAI). Avec ce dur examen de conscience sociale, Nakamura nous offre un thriller d’investigation effréné et, en critiquant l’appareillage médiatique et la dépendance d’une nation entière à l’immédiateté de celui-ci, il dépeint un monde dans lequel les potins remplacent les procès. Véritable doigt sur le pouls de la société japonaise contemporaine, THE SNOW WHITE MURDER CASE est peut-être le film le plus sombre et puissant de Nakamura à ce jour : un polar pour le 21e siècle dont les implications sont réellement effrayantes.

— Ariel Esteban Cayer

Sponsors
Sponsors