Billets

1987

Première Mondiale
  • Québec
  • 2014
  • 105 mins
  • DCP
  • Français
Voir la bande-annonce
Première mondiale, en présence du scénariste et réalisateur Ricardo Trogi et de membres de la distribution

Habillée de fluo ou non, l’adolescence demeure l’adolescence et Ricardo l’incarne de façon magistrale! Vous n’avez pas vu 1981? Ça ne changera rien au plaisir que vous aurez de suivre Ricardo dans son épopée vers l’autonomie et la liberté. Ces tribulations d’adolescent ne sont pas si personnelles, mais bien mythiques! Ne nous sommes-nous pas tous retrouvés un jour ou l’autre dans une situation inextricable dont nous n’avions pas pu imaginer les conséquences ni l’issue? C’est un Ricardo déterminé à faire de l’argent, flanqué d’amis frimeurs et hautement sympathiques, que nous retrouvons alors qu’il vit toutes sortes d’aventures qui ne finissent pas toutes en succès retentissants. Du premier emploi trouvé par son père à l’examen de fin d’année dont il cherche les réponses, de la première relation sexuelle qui n’arrive jamais assez rapidement aux tentatives de sorties dans les bars avant 18 ans, tout est en place pour nous faire partager l’excitation des premières fois et nous rappeler la tendre illusion de ce passage de la vie : la conviction de faire mieux que ses parents! Ricardo, aussi attachant que dans 1981, nous fait revivre ces moments de pur déséquilibre qui entourent la fin du secondaire en nous faisant passer par toute la gamme des émotions sans jamais verser dans la facilité ou la caricature.

1987, tout comme l’était 1981, est une œuvre autobiographique de Ricardo Trogi, ce cinéaste qui nous charmait déjà alors qu’il participait à la mythique série COURSE DESTINATION MONDE 95-96. Il a ensuite réalisé QUÉBEC-MONTRÉAL au début des années 2000, qui sera suivi d'HORLOGE BIOLOGIQUE, deux succès importants pour l’industrie du cinéma québécois. Pour 1987, Ricardo Trogi nous fait l’immense cadeau d’une reconstitution efficace et généreuse. D’ailleurs, une partie importante du budget a été judicieusement investie dans les droits pour les chansons de l’époque, portant ainsi au paroxysme le plaisir de visiter la fin des années 80. Soulignons la qualité exceptionnelle de la distribution : Jean-Carl Boucher, toujours aussi juste et émouvant, de même que tous les autres jeunes acteurs qui l'accompagnent s'avèrent excellents, sans compter les parents de Ricardo, Sandrine Bisson et Claudio Colangelo, absolument savoureux. Si vous recherchez le plaisir de vous abandonner à un film divertissant ET intelligent, 1987 est la réponse.

— Isabelle Gauvreau

Sponsors
Sponsors