Billets

Celluloid Experiments 2014

Le programme de courts le plus psychédélique du festival est de retour. Depuis 2006, Fantasia programme à chaque année une sélection de courts métrages expérimentaux des plus audacieux. Abandonnez-vous à nouveau à ce rêve fiévreux défiant les règles du temps, de la narration, du montage et de la logique. Laissez-vous aller à un spectacle alliant couleurs, musiques et ambiances particulières, tantôt amusantes, tantôt inquiétantes, mais toujours fascinantes. Nous avons regroupé pour vous 18 courts et micro-courts singuliers formant un voyage au cœur de l’imagination. D’Allemagne arrive l’un des plus grands coups de cœur de ce programmateur, NASHORN IM GALOPP (RHINO FULL THROTTLE) d’Erik Schmitt. Si ce court ne vous fait pas tomber en amour avec Berlin, c’est que vous n’aimerez jamais cette ville. La République fédérale d'Allemagne propose aussi l’intrigant FORTUNE FADED d’Alexander Heringer, qui déconstruit avec intelligence un moment dramatique aux conséquences épouvantables. De Chine, Lei Lei et Thmas Sauvion nous envoient RECYCLED, un ambitieux collage de clichés trouvés dans une usine de recyclage aux abords de Beijing, où ils avaient été envoyés pour être filtrés de leur teneur en nitrate d’argent.

De Croatie débarque Dalibor Baric et son délirant AMNEZIJAK NA PLAZI (AMNESIAC ON THE BEACH), une ambitieuse exploration des diverses possibilités du langage visuel. Les États-Unis, l’Espagne et la République Tchèque s’unissent pour permettre à David Braun de réaliser son ambitieux ROBOTA. Directement des États-Unis, Faiyaz Jafri, un habitué du festival, vous invite en randonnée cauchemardesque avec CYCLONE FOREVER alors que Noah Aust vous concocte une recette particulière, HOW TO MAKE A NIGHTMARE. L’Office national du film lance en première canadienne le nouvel opus de Theodore Ushev, THIRD PAGE FROM THE STONE (dont le titre est un hommage à une célèbre pièce de Jimi Hendrix) tandis que Sol Friedman vous présente son excentrique BEAST IN THE REAL WORLD. Deux œuvres québécoises s’intéressent à la danse, l’ingénieux LA RÉPÉTITION de Carl-Antonyn Dufault et l’enivrant Y2O de Dominique T. Skoltz. Richard Vezina s’est demandé de quoi aurai eu l’air le film THE SHINING s’il avait été réalisé par David Lynch; BLUE SHINING est le fruit de cette réflexion. Chaque printemps, les étudiants de l’École de design de l’UQAM proposent la soirée Dérapage, un festival de micro-métrages non narratifs durant moins de trois minutes. De cette excellente cuvée, nous avons retenu pour vous BLAST (TIND), 14 SECONDES (Mathieu Gagnon), LE QUADRUPLE DU CERCLE (Laura Goncalves), SANS TITRE (Vincent Éthier) et SANS TITRE (Dany Demers).

— Marc Lamothe

Sponsors
Sponsors