Billets

Thou Wast Mild and Lovely

Première Canadienne
Voir la bande-annonce
En présence de la réalisatrice Josephine Decker

Sélection officielle, Festival du film de Berlin 2014
Sélection officielle, Festival du film de Sarasota 2014

Un poulet sans tête; une femme omnisciente, en voix off (serait-ce la Terre entière qui tente de nous parler?). L’ambiance unique et surréelle d’un rêve pastoral s’empare immédiatement du spectateur. Au fin fond du Kentucky, Akin (Joe Swanberg) arrive à la ferme isolée où il travaillera cet été. Comme s’il obéissait à une pulsion profonde, il laisse son alliance de mariage dans la voiture et pénètre dans un univers étrange – un monde de regards chargés de désir sous le soleil impitoyable de l’été. Jeremiah (Robert Longstreet) préside au-dessus de ce maelström d’émotions effrénées, s’occupant de sa ferme avec sa jeune fille Sarah (Sophie Traub). Elle séduit activement Akin et un étrange triangle se forme, tandis que le père garde un œil menaçant et louche sur sa fille et son employé, qui continuent d’explorer leur attraction interdite. Plusieurs jours s’écoulent ainsi et lorsque la femme d’Akin les surprend tous avec une visite, le vase déborde et l’aura de danger qui planait déjà se transforme en violence et en horreur.

Le thriller érotique se porte très bien et THOU WAST MILD AND LOVELY en est la preuve, rien de moins qu’une révélation et l’un des films les plus innovants et stimulants de l’année. Mené par une énergie sexuelle vitale, le film réinvente à sa manière le langage du cinéma narratif, nous balançant dans un monde d’associations sensorielles à la logique fluide, où l’image et le son s’allient à un style d’improvisation redoutable. Inspirée d’EAST OF EDEN de John Steinbeck, Josephine Decker décrit son film comme « un thriller érotique intime et teinté de réalisme magique… Un film d’horreur, un drame rural, une comédie et une escapade jumelés à une étude de personnage profonde. » THOU WAST s’avère être toutes ces choses combinées, un film qui se ressent dans tous le corps, annonçant haut et fort l’arrivée d’une réalisatrice complètement unique dans le paysage du cinéma américain et que nous sommes très fiers de présenter auprès d’autres œuvres foncièrement féminines telles que THE MIDNIGHT SWIM.

Nous provenant tous droit de la Berlinale de 2014, THOU WAST sera présenté avec BUTTER ON THE LATCH, le premier moyen métrage de Josephine Decker. Parfaite pièce d’accompagnement, il s’agit d’une autre exploration poignante de la jalousie, du sexe et de la hantise potentielle d’un camp de musique balkanique, où deux amis se retrouvent après un traumatisme, puis se voient séparés par leurs passions et d’anciens mythes revenus à la vie.

— Ariel Esteban Cayer

Sponsors
Sponsors