Billets

Metalhead

Première Québécoise
  • Islande
  • 2013
  • 97 mins
  • DCP
  • Islandais
  • Anglais (sous-titres)
Voir la bande-annonce
Sélection officielle, Festival international du film de Toronto 2013

“An impeccably crafted and beautifully performed film, METALHEAD is a tiny gem very well worth seeking out” – Todd Brown, TWITCH

Peut-on jamais passer outre les expériences qui façonnent notre enfance? Avec Iron Maiden, Judas Priest et Venom comme trame sonore, METALHEAD propose une brûlante interrogation sur les tragédies qui nous marquent pour toujours et sur notre volonté de lutter afin d’échapper à une ingrate destinée.

La jeune vingtaine, Hera vit dans une petite ville d’Islande où l’abattoir local offre les seuls bons emplois à des milles à la ronde. Constamment sur le point d’exploser, Hera se révolte, se débat, rejette le monde bourgeois qui l’entoure et hurle contre ses parents et l’église qu’ils fréquentent assidûment. Le heavy metal, pour elle, constitue une sortie de secours pour fuir la navrante réalité rurale de son bled perdu. Lorsqu’elle avait douze ans, Hera a été témoin de la mort tragique et sordide de son grand frère; maintenant, elle fait honneur aux cassettes et à la guitare de son frère, montant le volume au maximum pour anéantir l’apparente quiétude de son quotidien morose. Mais l’arrivée d’un jeune prêtre, et surtout la proposition inopinée de son amour d’enfance, changent la donne. Malgré elle, Hera doit réexaminer sa façon de vivre : la musique, ce truchement néfaste qui l’enchaîne au passé, pourrait-elle aussi s’avérer son salut et son avenir? Persuadée que Dieu lui doit quelques faveurs afin de racheter ce que sa famille a dû subir, Hera se vautre de plus en plus dans la culture heavy metal, au point d’y être engouffrée corps et âme. En véritable force de la nature, elle vit par l’intermédiaire de sa guitare et tente de « briser le mur du son ». Tout en rendant un vibrant hommage aux dieux tonitruants du heavy metal, METALHEAD se définit comme une réflexion sur le deuil, mais une réflexion comique et singulièrement noire.

L’un des réalisateurs les plus acclamés en Islande, Ragnar Bragason (qui signait CHILDREN, PARENTS et la série télé NIGHTSHIFT) s’associe à l’excellente actrice Thorbjörg Helga Dyrfjörd (qu’on a vue dans THE DEEP) pour nous donner un fascinant portrait de la contre-culture heavy metal si souvent stéréotypée. Les deuils familiaux, l’isolation rurale et la religion sont conjugués dans METALHEAD, sans oublier la mort, très réelle – mais la vie peut aussi resurgir du côté obscur.

— Lindsay Peters

Sponsors
Sponsors