Billets

Jacky au royaume des filles

Première Canadienne
  • France
  • 2014
  • 90 mins
  • DCP
  • Français
  • Anglais (sous-titres)
Voir la bande-annonce
Film d’ouverture

Sélection officielle, Festival international de film de Rotterdam 2014

"Novlangue hilarante, parodie grinçante et partition rêvée que Riad Sattouf offre à son acteur des BEAUX GOSSES, l’excellent Vincent Lacoste." - Guillaume Loison, LE NOUVEL OBSERVATEUR

"Sattouf prouve que le rire et la farce sont porteurs de fruits autrement plus juteux que toutes les sérénades édifiantes visant à dénoncer la place des femmes dans la société." - Jacky Goldberg, LES INROCKUPTIBLES

Au Royaume de Bubunne, les femmes dominent et les hommes attendent sagement leur retour à la maison. Obligés de porter le voile, ils ne possèdent aucun pouvoir décisionnel, leurs activités se limitant aux tâches ménagères. Les rebelles osant défier ce système hiérarchique vieux de plusieurs siècles finissent tous avec la corde au cou. Jacky (Vincent Lacoste) n’a rien connu d’autre que la tyrannie de ce régime totalitaire qui voue un curieux culte envers les juments et les poulains. Heureux serviteur de sa mère, il souhaite, comme tous les célibataires, d’épouser la fille de la dirigeante du pays, la magnifique mais autoritaire colonelle Bubunne XVII (Charlotte Gainsbourg). Il court la chance de voir son rêve se concrétiser lorsque la dictatrice annonce publiquement qu’il est temps pour elle de se retirer et de laisser sa place à la digne héritière de son trône. Pour ce faire, cette dernière devra choisir le Grand Couillon qui lui donnera une fille lors du traditionnel Bal de la Grande Bubunnerie. Prêt à n’importe quoi pour assister à cet événement cérémonial, Jacky entame des démarches désespérées qui le transformeront malgré lui en une improbable Cendrillon moderne. En amour, on ne réfléchit pas, on fonce et parfois, on provoque des coups d’État!

La bataille des sexes et les conflits multiculturels ne pouvaient pas échapper au regard irrévérencieux de Riad Sattouf, un collaborateur du désopilant magazine Charlie Hebdo et le lauréat d’un César pour LES BEAUX GOSSES. Avec cette relecture contemporaine d’une société amazone telle que croisée dans SUMURU, LA CITÉ SANS HOMMES de Jess Franco, il aborde d’emblée les tensions sociales actuelles en signant une satire aussi drôle que nécessaire du capharnaüm politique dans lequel nous baignons présentement. L’inversion des rôles qu’il propose s’avère propice à une série de gags dignes de la phase fantaisiste de Woody Allen à ses débuts. Sattouf ne manque jamais de panache dans son humour noir, ce qui fait de lui un éditorialiste de haut calibre capable de faire à la fois rire et réfléchir. Il retrouve à la distribution son fidèle Vincent Lacoste qui campe, dans le rôle-titre, un héros discret et candide propre aux classiques de l’âge d’or de la bande dessinée satirique européenne. À ses côtés, la toujours géniale Gainsbourg continue, après d’audacieuses performances pour Lars von Trier, à faire preuve d’un courage renversant. En cette lourde période d’actualités moroses où la notion même de valeurs fait rager, nous avions besoin d’une critique acerbe de cette navrante situation collective pour remettre les pendules à l’heure. L’hilarant JACKY AU ROYAUME DES FILLES arrive juste à temps.

— Simon Laperrière

Sponsors
Sponsors