Billets

Fight Church

Première Internationale
Voir la bande-annonce
En présence du coréalisateur Bryan Storkel

GAGNANT : Grand prix du jury, Festival du film indépendant de Boston 2014
Sélection officielle, Festival international du film de Seattle 2014

“Surprisingly nuanced and intriguing” - Mark Bell, FILM THREAT

Le christianisme et les arts martiaux mixtes semblent former un étrange tandem au mieux et être diamétralement opposés au pire. Mais environ 700 « ministères du combat » ont fait leur apparition à travers les États-Unis ces dernières années, démontrant un chevauchement grandissant entre les deux pratiques. Bien que ceci puisse être seulement une autre indication que les MMA prennent de plus en plus de place dans la culture populaire, il demeure difficile de réconcilier ce que plusieurs considèrent comme de la violence brutale et barbare avec les Évangiles qui disent de présenter l’autre joue. Après tout, comment peut-on aimer son prochain quand on est en train de lui donner un coup de genou dans la face?

Suivant quatre combattants prédicateurs, FIGHT CHURCH dresse un portrait étonnamment humain de ces hommes qui s’efforcent de faire cohabiter leurs croyances religieuses avec leur sport de choix. Il y a le combattant vieillissant qui est retourné à l’église après une jeunesse de délinquance et de violence, le jeune pasteur associé qui a commencer à se battre afin de protéger sa jeune et jolie épouse, l’ancien pro qui voit les MMA comme un refuge pour les âmes perdues, et le virtuose avec une chance de devenir pro, qui se voit comme un chrétien d’abord et un combattant ensuite. Pour eux, s’entraîner à démolir ses adversaires est un prolongement de leur foi. Mais pour d’autres, comme le père John Duffell, les arts martiaux mixtes sont une expression de haine violente, complètement incompatible avec la parole de Dieu.

Pour un film qui aborde un sujet aussi controversé, FIGHT CHURCH est agréablement objectif et balancé. Les réalisateurs Daniel Junge (l’oscarisé SAVING FACE) et Bryan Storkle (HOLY ROLLERS: THE TRUE STORY OF CARD COUNTING CHRISTIANS) parviennent de façon impressionnante à éviter d’émettre un jugement. Ils adoptent plutôt une approche discrète, laissant leurs personnages creuser leur propre tombe, comme lorsqu’un participant prétend que tous les maux de la société peuvent être attribués à la « féminisation » des hommes tout en montrant à ses jeunes fils à tirer du fusil. Néanmoins, à travers tous les coups de pied au torse et les prises de cou, on ne perd jamais de vue l’humanité des combattants, ce qui rend le film plus pertinent que s’il n’était qu’un freak show religieux ou qu’une furieuse explosion de testostérone. Tour à tour choquant, touchant et même inspirant, FIGHT CHURCH ne ressemble à aucun documentaire sportif que vous ayez jamais vu. Et souvenez-vous, « Jésus ne tapait pas. »

— Mariko McDonald

Sponsors
Sponsors