Billets

Demon of the Lute ("Liu zhi qin mo")

  • Hong Kong
  • 1983
  • 105 mins
  • 35mm
  • Cantonais
  • Anglais / Chinois (sous-titres)
Voir la bande-annonce

“A ceaseless barrage of unrestrained absurdity that floors the viewer with a 10-megaton palm blast to the senses” - Mark Pollard, KUNG FU CINEMA

“Joyous insanity… this knockabout romp never takes its foot off the speed pedal” - Andrew Pragasam, THE SPINNING IMAGE

L’équilibre est menacé dans le monde tranquille des arts martiaux, car le luth démoniaque vient d’y refaire surface. Il s’agit d’un instrument de musique à six cordes en peau de dinosaure, qui déchaîne une pièce rock ’n’ roll s’il est frappé avec la technique de kung-fu appropriée. Cette musique, nul combattant ne peut y résister, si puissant soit-il. Une seule arme au monde peut neutraliser le luth démoniaque : l’arc et la flèche de feu, demeurés cachés quelque part sur la vieille terre chinoise. Mais le sinistre grand maître du Clan de l’araignée (une sorte de Darth Vader à la chinoise) dépêche ses acolytes afin d’anéantir à jamais l’arc et la flèche.

On connaît Kara Hui pour l’avoir vue dans MY YOUNG AUNTIE et puis dans WU XIA. Dans DEMON OF THE LUTE, elle interprète Fong, une jeune héroïne qui se voit confier la tâche ambiguë de détruire le luth démoniaque. Comment procéder? Fong décide de chercher l’aide du Coupeur de bois, un légendaire maître du kung-fu. Durant sa quête, de nouveaux amis se joignent à elle. D’abord, il y a le Mendiant à trois bras (Philip Kwok, HARD BOILED, 5 VENOMS), et aussi son fils, le jeune Ding Dong, quasi invincible avec ses savates du tonnerre. Ensuite, il y a le Vieux vilain avec sa paire de ciseaux extra-extra-extra-large. Et finalement, Yuan (Chin Siu-Ho de MR. VAMPIRE), qui détient l’arc sans même le savoir. En chemin, ils devront affronter toute une panoplie de méchants et d’armes magiques, dont une colossale boule disco roulante, le Mal aux longs membres, qui assène des directs du droit à la vitesse de l’éclair, ainsi que le Diable roux, qui peut faire pousser ses cheveux jusqu’à une longueur absurd, et aussi décupler la taille de sa hache et de sa lance.

Bouclez vos ceintures noires, vous entrerez bientôt en collision avec une extravagante orgie de kung-fu à la sauce fantastique. Ce trésor des Shaw Brothers, à l’instar du luth démoniaque, est resté dissimulé pendant 30 ans. Il est présenté de nouveau cette année pour le plus grand ahurissement de ceux et celles qui croyaient vraiment avoir tout vu. Toujours innovateur, Tang Tak-Cheung a travaillé des années durant dans le cinéma d’action, avant d’enfin réaliser son premier film où l’imagination débridée est plus que jamais à l’honneur. Une séquence fascinante n’attend pas l’autre, jusqu’à l’apothéose finale qu’il faut sincèrement avoir vue pour y croire! Une magnifique copie originale en Shaw Scope 35mm attend la nouvelle génération de fans!

— King-Wei Chu

Sponsors
Sponsors