Billets

Housebound

Première Canadienne

“A smart, finely acted, appropriately silly and yet totally sincere horror movie... for people who have seen it all and want something a little different” - Peter Hall, MOVIES.COM

"Bloody brilliant" - Peter Jackson

“Quickly tears apart the classic haunted-house movie piece by piece, and then reconstructs it on the fly with fresh new materials, garnished with oodles of blood, dark comedy, strong characters, and genuine suspense” - Peter Martin, TWITCH



Délinquante récidiviste, Kylie (Morgana O'Reilly) se retrouve au Tribunal de la jeunesse et se voit punie sévèrement. Condamnée à la détention à domicile dans la maison où elle a grandie – un endroit qu’elle préférerait ne plus jamais visiter – Kylie retourne vivre avec sa mère ridiculement aimante Miriam (la légende comique néo-zélandaise Rima Te Wiata) et son crétin de petit ami. Elle se retrouve par ailleurs à cohabiter avec un esprit décidemment peu amical qui semble être tout aussi malheureux à propos de cette nouvelle situation qu’elle. Heureusement (plus ou moins), le garde de sécurité chargé de superviser les allées et venues de Kylie s’adonne aussi à être vraiment amateur de chasse aux fantômes. Quoi qu’il arrive, Kylie ne peut pas aller très loin. Le bracelet électronique attaché à sa cheville s’en assure. Elle n’a pas le choix de rester à la maison… Et de faire face à tout ce qui va lui arriver.

Rafraîchissante, divertissante et effrayante, cette merveilleusement inventive comédie d’horreur de Nouvelle-Zélande a été présentée en première mondiale en février à SXSW, où elle a enflammé Austin, apparaissant sur la liste de plusieurs critiques comme une des plus belles découvertes du festival. Ce film de maison hantée déconstruit les formules conventionnelles et surprend avec des rebondissements inattendus qui vous laisseront joyeusement bouche bée, mais ceci n’est que la pointe de l’iceberg. C’est un film d’horreur atmosphérique, c’est aussi mystérieux qu’un terrier de lapin, c’est une comédie à propos d’une famille dysfonctionnelle, c’est farfelu, c’est terrifiant, c’est étonnamment sanglant et c’est habité d’une inspiration énergique à chaque instant. HOUSEBOUND est un peu de tout ça, son mécanisme étant parfaitement calibré afin que l’ensemble fonctionne de façon constante. Scénarisé et réalisé avec une assurance inébranlable par Gerard Johnstone (THE JACQUIE BROWN DIARIES), qui a fait sa marque à la télévision néo-zélandaise avant de créer cet épatant premier long métrage, HOUSEBOUND est une comédie domestique infernale sans pareille.

— Mitch Davis

Sponsors
Sponsors