Billets

Bloody Knuckles

Première Mondiale
  • Canada
  • 2014
  • 82 mins
  • DCP
  • Anglais
Voir la bande-annonce
Première mondiale, en présence du réalisateur Matt O’Mahoney et invités

Travis (Adam Boys) est en fait un bon gars, considérant qu’il est le créateur de l’obscène bande dessinée underground “Vulgarian Invasions”. Sa vie va bien et ne fait que s’améliorer. Son colocataire, Ralphie (Ken Tsui), est aussi son meilleur ami et son demi-frère, il vient de lancer une nouvelle bédé et il a réussi à attirer l’attention de l’avenante journaliste Amy (Gabrielle Giraud). Malheureusement pour Travis, son attachement à la liberté d’expression n’est pas respecté par tout le monde en ville et il se retrouve en véritable danger lorsqu’il décide de s’attaquer à Leonard Fong, un homme d’affaires louche du Chinatown, dans ses délicieusement grossières bandes dessinées.

Pour se venger de cette sauvage caricature, Fong ordonne à ses brutes de couper la main avec laquelle Travis dessine, mettant effectivement fin à sa carrière. Profondément ébranlé et ne survivant qu’en se saoulant matin, midi et soir, Travis renonce à la bande dessinée et à contester le statu quo. Du moins, jusqu’à ce que sa main coupée revienne et exige que Travis poursuive son travail sur “Vulgarian Invasions”. Est-ce que Travis succombera aux railleries de sa main morte et fera payer Fong pour l’avoir mutiler, ou est-ce que le membre amputé sera poussé à prendre lui-même les choses en… main?

BLOODY KNUCKLES est le premier long métrage du réalisateur Matt O., créateur des célèbres courts métrages ADJUST TRACKING et ELECTRIC FENCE, qui furent présentés à Fantasia en 2010. Une comédie d’horreur dans la veine de classiques des années ’80 tels que EVIL DEAD 2 et STREET TRASH, BLOODY KNUCKLES s’élève au-dessus de la simple imitation en racontant une histoire aussi touchante que blasphématoire, obtenant d’étonnantes performances de la part d’une distribution majoritairement sans expérience. Grâce à de spectaculaires effets spéciaux conçus par Image Engine Design (DISTRICT 9), BLOODY KNUCKLES fait de ce qui aurait dû n’être qu’un gag facile, soit une main zombie, un mémorable personnage à part entière. Le film est aussi rempli de références et d’hommages au cinéma d’horreur pour les spectateurs attentifs, incluant un gag récurrent à propos de terroristes fondamentalistes canadiens. Possédant un sens de l’humour délirant et pervers, BLOODY KNUCKLES est un manifeste sur la liberté d’expression sous forme de bédé underground, débordant d’esprit de contre-culture!

— Mariko McDonald

Sponsors
Sponsors