Billets

Mr. Go 3D ("Miseuteo Ko", "Da ming xing")

Première Canadienne
  • Corée Du Sud
  • Chine
  • 2013
  • 132 mins
  • DCP
  • Coréen / Chinois / Japonais
  • Anglais (sous-titres)
Voir la bande-annonce
GAGNANT : Meilleur accomplissement technique, Prix de l'association coréenne des critiques de films 2013
GAGNANT : Meilleurs effets visuels, Prix du film asiatique 2013

Après la mort de son grand-père endetté lors du grand tremblement de terre de Sichuan, la jeune Weiwei (Xu Jiao) se retrouve avec la responsabilité de gérer le cirque familial tout en faisant face à de menaçants requins usuriers. La seule chose positive dans la vie de Weiwei est Ling Ling, un puissant gorille qui a le tour pour manier un bâton de baseball. Ling Ling est si habile, en fait, que Weiwei entrevoit une façon d’échapper à sa situation. Sung, un dépisteur de baseball à l'éthique douteuse, planifie de recruter Ling Ling, rebaptisé « Mr. Go » afin de renflouer les coffres des Doosan Bears, une équipe de baseball coréenne. Mr. Go remporte du succès auprès des spectateurs curieux, particulièrement lorsqu’il s’avère qu’il est tout un frappeur de coups de circuit! Mais tout n’est pas si facile pour Weiwei, qui doit composer avec le douteux Sung et la sale politique du sport professionnel, avec les coups bas des requins usuriers et avec les émotions difficiles de son ami primate…

Le réalisateur Kim Yong-hwa (TAKE OFF, 200 POUNDS BEAUTY) s’élance et la fait sortir du stade avec ce projet vraiment ambitieux, une adaptation de la bande dessinée publiée dans les années 1980 par le Coréen Heo Young-man (TAZZA, LE GRAND CHEF). Une tentative majeure de faire du cinéma avec de l’animation par ordinateur, le film multilingue MR. GO utilise un thème aimé de façon universelle en Asie, le baseball, pour tenter de rejoindre non seulement le marché local coréen, mais un public qui s’étend à travers tout le continent. Le pari a été payant, car MR. GO a connu un succès sans précédent pour un film coréen en Chine lorsqu’il y a pris l’affiche! Bien sûr, l’attrait du baseball a contribué à la popularité panasiatique de MR. GO (essayez de repérer le Japonais Joe Odagiri, presque méconnaissable avec des lunettes épaisses et une coupe en bol!). Mais le film transcende son aspect sportif avec de l’animation par ordinateur vraiment exceptionnelle, qui procure maintes sensations fortes et qui donne à Ling Ling de la profondeur et de l’expressivité, égalant les performances nuancées des vedettes « humaines » (notamment Xu Jiao, la jeune vedette acclamée de CJ7 et STARRY STARRY NIGHT). Tour à tour une comédie « slapstick » farfelue, un efficace conte moral et un excitant récit sportif ponctué d’action spectaculaire, MR. GO garde l’œil sur la balle — et le cœur à la bonne place.

— Rupert Bottenberg

Sponsors
Sponsors