Billets

Angry Video Game Nerd: The Movie

Première Internationale
Voir la bande-annonce
En présence du coréalisateur Kevin Finn

Sa mission : critiquer les pires jeux vidéo de tous les temps afin de nous prévenir des dommages cérébraux qu’ils provoquent. Il a joué au péril de sa vie à des atrocités comme Silver Surfer sur Super Nintendo et les exécrables versions de Zelda sur CD-i. Ses efforts herculéens répertoriés en capsules vidéo ne sont jamais vains puisque sa horde de fans en fait l’éloge sur Internet. Il est l’ennemi du médiocre et de l’inutile, le pourfendeur des tableaux interminables et des graphiques moches, le seul et unique Angry Video Game Nerd! Aucun jeu ne lui résiste, sauf un si terrible qu’il refuse depuis toujours de lui accorder la moindre attention, et ce, malgré les nombreuses requêtes de ses admirateurs. La légende raconte que ce cataclysme 8 bits adapté d’un film de Steven Spielberg aurait mené la compagnie Atari à la faillite en 1983. Deux millions de copies invendues seraient supposément enterrées quelque part dans le désert du Nouveau-Mexique. Lorsque le Nerd apprend qu’une compagnie belliqueuse prépare une suite délibérément ratée du mythique désastre, il décide de démentir les rumeurs en prouvant une fois pour toute qu’aucune cartouche ne se trouve sous le sable du Chihuahua. Il s’agit du seul moyen pour s’assurer que ce monstre interactif sombre dans l’oubli qu’il mérite. Pour ce faire, le Nerd doit quitter son sous-sol et prendre la route avec deux improbables compagnons de voyage. S’entame alors une course folle impliquant l’armée américaine, les secrets de l’univers et, bien sûr, de très mauvais jeux vidéo.

C’est en 2006 que James Rolfe met en ligne le premier sketch mettant en scène l’irrésistible personnage à qui il doit sa renommée. De fil en aiguille, son alter ego verbomoteur est devenu une sensation web comparable à BREF et RED VS. BLUE. Le saut au long métrage s’imposait, un défi que Rolfe a majestueusement relevé avec un hommage disjoncté et créatif au cinéma bis. On retrouve dans ANGRY VIDEO GAME NERD: THE MOVIE les mêmes éléments qui ont fait de la série un immense succès. Les tirades délirantes du Nerd, ses commentaires toujours corrosifs ainsi que cet humour absurde proche de celui de Lloyd Kaufman sont bien évidemment au rendez-vous. Le film plaira également aux néophytes qui ne pourront résister à cet hilarant road movie à la BLUES BROTHERS que Rolfe porte sur ses épaules grâce à une performance au comique keatonesque. Et pour répondre à la question qui vous brûle les lèvres, oui, une critique de jeu se trouve bel et bien dans cette lettre d’amour passionnée aux classiques du genre!

— Simon Laperrière

Sponsors
Sponsors