Billets

Zombeavers

Première Internationale
Voir la bande-annonce
Sélection officielle, Festival du film de Tribeca 2014

“Enough splatter and innuendo to make SHARKNADO blush” – Cara Cusumano, TRIBECA FILM FESTIVAL

Courtney Palm, Rachel Melvin et Lexi Atkins interprètent respectivement Zoe, Mary, et Jenn, trois amies qui partent pour un petit séjour à la campagne, dans un chalet situé au bord d’un lac. Au cours de leurs études, elles n’ont pas encore appris ce qui arrive aux collégiennes sexy osant s’aventurer seules au beau milieu de nulle part – surtout quand il y a des déchets toxiques tombés au beau milieu de ce « nulle part ». Puisque Zoe a été trompée par son petit ami Sam (Hutch Dano), les trois amies espéraient passer une fin de semaine tranquille sans aucun garçon, mais Sam se ramène tout de même avec ses deux potes, Tommy (Jake Weary) et Buck (Peter Gilroy)… Inutile de dire que cela dégénère assez rapidement, merci. Pourtant, ce n’est rien comparé à ce qui les attend dans la salle de bains du chalet : un énorme castor mutant aux dents acérées – un « zombeaver »! Ce qui s’ensuit est une bataille rangée entre les collégiens assiégés et des hordes de viles créatures à queue aplatie et aux yeux rouges étincelants qui émergent de leur barrage afin de venir se repaître de succulente chair humaine…

Qu’attendiez-vous d’un film intitulé ZOMBEAVERS? Attendiez-vous de voir de jolies filles passant une bonne partie du film en bikinis et l’une d’entre elles qui en montre un petit peu plus? Vous les aurez! Attendiez-vous de voir ramper (et voler) des castors mutants velus et mécaniquement animés plutôt que des bestioles faites par ordinateur comme on en rencontre tellement dans les films de monstres à petit budget? Vous les aurez! Est-ce que vous attendiez des tas de gags dégueulassement gore, comme par exemple un castor mutant qui s’attaque à la bite d’un des pauvres gars du chalet? Vous les aurez! Espériez-vous que le tout soit bouclé en une heure vingt, incluant un petit extra après le générique? Vous aurez ça aussi, puis vous pourrez gambader vers le bar le plus proche!

Vous aurez également un film parfaitement conscient de son propre ridicule, mais sans se laisser pour autant sombrer dans la parodie pure et simple – gracieuseté du coscénariste et réalisateur Jordan Rubin. Les frères Al et Jon Kaplan, en plus de signer une trame sonore savoureusement années ’80, sont coscénaristes eux aussi et ils parviennent avec Rubin à toujours garder le récit en mouvement; coups de théâtre déjantés et séquences hilarantes se succèdent à un rythme effréné. Tenez-vous prêts et ne manquez pas cette occasion de voir ZOMBEAVERS à Fantasia, sur grand écran, entourés d’une foule qui sera sans doute enragée!

— Michael Gingold

Sponsors
Sponsors