Billets

I Am a Knife With Legs

Première Mondiale
Voir la bande-annonce
Première mondiale
En présence du scénariste / réalisateur / acteur Bennett Jones

“Gleefully absurd, supremely funny, and like its idiot hero, rather sweetly profound... Deploying a try-everything mixture of film styles, writer-director Bennett Jones has made a virtuoso feature debut” - Chuck Wilson, film critic, L.A. WEEKLY/VILLAGE VOICE

La star internationale d’Europop Bené se terre à Los Angeles dans un endroit gardé secret, étant devenu la cible d'une fatwa rendue publique sur le redouté site FatwaList.com. Tout ce qu'il sait, c'est que la fatwa a été lancée par un utilisateur du nom de ''iluvtennis127'', dont la photo de profil est une image de sa propre main avec un visage dessiné dessus. Bené est hanté par le souvenir de sa copine Baguette, récemment décédée lors d'un attentat suicide. Malheureusement, Baguette n'était pas une personne extravertie, menant une vie très terre-à-terre, ce qui fait que les gestes les plus banals lui font penser à elle. Il partage son refuge avec son frustré gérant / garde du corps Beefy, qui fait de son mieux pour garder la maladroite star en sécurité - et occupée. Bené passe son temps de toutes sortes de manières étranges, soit en étant perdu dans une contemplation perturbée par de grands éclats de rire, soit en tenant des propos obsédants qui se répètent comme un vieux disque, ou bien en écrivant des chansons, en repoussant des voisins trop curieux, en se fabriquant des déguisements pour pouvoir sortir et - ah oui! - en se battant contre un bizarre super-soldat ultra-entraîné!

Trop unique, trop saugrenu, drôle de manière si peu conventionnelle et simplement trop génial pour avoir été produit autrement qu'avec un micro-budget, I AM A KNIFE WITH LEGS est la preuve que le cinéma underground demeure essentiel en 2014. Réalisé avec un budget de 12 000 $ et filmé avec une caméra mini DV 24P à partir de 2007 et sortant de post-production seulement cette année, ce film est porté par un style d'humour absurde pince-sans-rire très étrange rappelant TIM & ERIC AWESOME SHOW, GREAT JOB!, si on doit absolument tenter un parallèle. Cependant, ce film est un univers en lui-même, les éléments esthétiques confirmant son budget lilliputien et rehaussant son charme gonzo. En fait, ils sont les éléments clés de sa trame comique.

Le scénariste / producteur / réalisateur / compositeur / monteur / concepteur sonore / acteur Bennett Jones, qui interprète aussi plusieurs chansons incroyablement absurdes et géniales, fait preuve d'un talent qui laisse bouche bée. Il a façonné le « terriblement sérieux et ridicule » personnage de Bené grâce à des années passées sur les planches en tant qu'humoriste et il nous arrive avec une création vraiment spéciale. Rythmes étranges et superbes sortant de nulle part, répliques à hurler de rire lancées sans la moindre émotion et méritant l'immortalité instantanée, animation saccadée, effets psychédéliques lo-fi, électro-pop accrocheur, trames de fond bizarroïdes et épisodes d'action et de destruction vieux-jeu s'entremêlent et résultent en un film comme nul autre sur cette planète.

— Mitch Davis

Sponsors
Sponsors