Billets

Suburban Gothic

Première Mondiale
En présence du scénariste et réalisateur Richard Bates Jr. et des acteurs Ray Wise et Matthew Gray Gubler

Suburban Gothic Final Redband Trailer from New Normal Films on Vimeo.



Le jeune excentrique Raymond (Matthew Gray Gubler, qu’on peut aussi voir cette année dans LIFE AFTER BETH) a eu quelques mois difficiles. Même avec son récent diplôme universitaire, il n’arrive pas à trouver du travail dans la grande ville, ce qui lui fait réaliser qu’il est temps de ravaler sa fierté et de retourner vivre chez ses envahissants parents banlieusards (Barbara Niven et Ray Wise). Ce qu’il ne sait pas, toutefois, c’est que son séjour temporaire au centre des États-Unis sera tout sauf banal… Hanté par des visions de l’au-delà depuis l’enfance, Raymond fait bientôt face à des esprits décidés à rendre son passage chez ses parents aussi misérable que possible. Son seul refuge est auprès de Becca (Kat Dennings, THOR), une barmaid du coin qui, en plus de repousser les mêmes brutes qui voulaient battre Raymond au secondaire, est attirée par son attachante excentricité. Ensemble, le duo se retrouve à éclaircir le mystère entourant un meurtre vieux d’un siècle, tout en déclenchant plein de rires.

Conçu par Richard Bates, Jr. comme une sombre suite à son immensément populaire EXCISION, SUBURBAN GOTHIC s’est finalement transformé en quelque chose de plus innocent après une période dépressive lors de laquelle le réalisateur et coscénariste a trouvé du réconfort – et de l’inspiration – dans les films de son enfance. S’inspirant autant des Hardy Boys que de Scooby-Doo, SUBURBAN GOTHIC mélange habilement l’horreur et la comédie comme bien peu de films de genre y arrivent. Les habitants de cette banlieue cinématographique étant tous des caricatures de ceux qu’on aime et déteste, leur sort est d’autant plus satisfaisant. Gubler et Dennings forment un duo attachant et mémorable, combattant des fantômes et trouvant l’amour tout en s’échangeant avec entrain les dialogues drôlement déjantés du scénario de Bates. Incluant des performances des habitués du genre Ray Wise et Muse Watson, SUBURBAN GOTHIC n’a certainement pas peur des visages familiers de l’horreur, comme en témoignent les brèves apparitions de Jeffrey Combs, John Waters, et — ne clignez pas des yeux si vous ne voulez pas les manquer — Jennifer Lynch ainsi que Jen et Sylvia Soska. Pour les fans du genre qui en ont assez de l’horreur excessivement sombre, SUBURBAN GOTHIC est du cinéma de divertissement à son meilleur – une charmante histoire de fantômes balançant parfaitement les moments de terreur avec l’humour.

— Ted Geoghegan

Sponsors
Sponsors