Billets

Zero Charisma

Première Internationale
Sélection officielle, SXSW 2013

“The best film ever made about nerds” – Devin Faraci, BADASS DIGEST

“Captures the tail end of a culture in which specialized dice, character sheets and hand-painted figurines were the gateway to elaborate flights of imagination” – Peter DeBruge, VARIETY

Scott est un nerd pur et dur, un peu lourdaud et vivant avec sa grand-mère. Il aime particulièrement le métal et un jeu de rôle à la Donjons & Dragons, qu’il a inventé lui-même et dont il est le « game master ». Passionné, mais plutôt inepte socialement et fragile émotionnellement dû à une mère absente pendant son enfance mais qui apparaît à l’occasion pour compliquer sa vie, Scott est l’hôte d’une soirée de jeu unique. Toutes les semaines, son petit groupe d’amis se réunit pour continuer le scénario dans lequel ils jouent depuis 3 ans. Lorsque la copine d’un d’entre eux menace de le quitter, Scott se retrouve avec une place libre, bientôt comblée par Miles, un « hipster-nerd » affublé de Ray-Bans, cultivé et sociable. En lui, Scott trouvera son ennemi juré, et tous deux seront forcés d’examiner leurs propres lacunes, ainsi que les implications de leur place respective dans la prétendue échelle sociale des nerds.

Avec ce premier film, Katie Graham et Andrew Matthews offrent un des examens les plus attentionnés et incisifs des difficultés d’être un nerd depuis que FREAK & GEEKS a quitté les ondes, peut-être même depuis toujours. Excellent en tant que simple comédie jonchée de références et à laquelle il est bien trop facile de s’identifier, ZERO CHARISMA s’avère aussi être l’antidote parfait aux représentations mercantiles trouvées dans THE BIG BANG THEORY et autres dérivés. On a ici droit à une étude de personnages poignante, fonctionnant à plusieurs niveaux et confrontant les concepts du nerd sincère et du nerd factice l’un contre l’autre, tout en évitant la simplicité. Au centre de cette puissante tranche de vie, de laquelle personne ne sortira indemne, se trouve Scott (Sam Eidson, une véritable révélation), un héros tragique forcé de devenir un adulte très tard dans la vie, tandis que son cercle d’amis se désintègre et que sa position « d’alpha nerd » est menacée. Graham et Matthews portent un regard affectueux et précis sur la réalité de grandir différent des autres, aliéné de ses parents (Cyndi Williams de COMPUTER CHESS, absolument géniale dans le rôle de la mère de Scott) comme de ses propres amis. Hilarant, brillamment écrit et interprété avec grande finesse, ZERO CHARISMA est la « dramédie » nerd dont on se souviendra longtemps, complètement attachante, mais aussi déchirante que de ne pas obtenir le 20 tant escompté lorsque vient le temps de rouler le dé.

Fantasia 2013 - Zero Charisma from Fantasia Film Festival on Vimeo.

— Ariel Esteban Cayer

Sponsors
Sponsors