Billets

Saving General Yang

Première Nord-Américaine
  • Hong Kong
  • Chine
  • 2013
  • 103 mins
  • DCP
  • Cantonais
  • Anglais / Chinois (sous-titres)

“A swift hit of adrenaline and a treat for the eyeballs” - Cameron Williams, POPCORN JUNKIE

Lorsque les Khitans commencent à envahir le territoire chinois, l'empereur ordonne à ses deux plus valeureux soldats, le général Yang et le commandant Song, de diriger une attaque contre Yelu Yuan et son armée. Puisque l'un des fils de Yang a tué le fils de Song dans un combat pour conquérir le cœur de la princesse Chai, Yang est rétrogradé au rang de commandant et Song sera le général pour cet assaut. Par manque d'expérience, mais aussi pour venger la mort de son fils, Song sonne la retraite des troupes, laissant Yang pris derrière les lignes ennemies. Les sept fils du général Yang doivent alors sauver leur père. Ils ont tous reçu une formation militaire et sont experts dans des domaines différents. Ces jeunes hommes sont confiants, même arrogants, et ils jurent à leur mère de ramener leur père à la maison. Seul leur frère aîné Yanping, qui a déjà connu la guerre, sait à quel point cette mission est suicidaire.

Yang Ye est un véritable héros pour le peuple chinois. Il est le patriarche de la populaire dynastie des Song (960-1127), un clan qui a pu compter sur plusieurs valeureux guerriers, autant des femmes que des hommes. Curieusement, ce sont les femmes qui ont le plus souvent attiré l'attention au cours des derniers siècles, elles ont d'ailleurs fait l'objet de plusieurs films, dont le célèbre classique des Shaw Brothers THE 14 AMAZONS (1972) ou, plus récemment, LEGENDARY AMAZONS (2011). Les frères ont eux aussi eu droit à leur lot d'adaptation au cinéma et à la télé, notamment en 1984 dans THE 8 DIAGRAM POLE FIGHTER mettant en vedette le vénérable Gordon Liu. Pour jouer le célèbre général, Ronny Yu (FEARLESS) est allé chercher le légendaire acteur Adam Cheng (SHAOLIN AND WU TANG), qui n'avait pas fait de film depuis plus de 10 ans. En plus de Cheng, la distribution de SAVING GENERAL YANG est remplie d'acteurs très talentueux qui rendent les nombreuses scènes de combat et d'action aussi spectaculaires les unes que les autres. Yu réussit à capter l'horreur de la guerre, avec ses paysages dévastés remplis de cadavres, et les scènes de bataille chorégraphiées par Stephen Tung sont brutales et gore.

SAVING GENERAL YANG est une surdose d'adrénaline sans aucun temps mort qui vous clouera à votre siège et qui, au final, vous fera comprendre pourquoi les Yang continuent de faire jaser après tant d'années.

— Éric S. Boisvert

Sponsors
Sponsors