Billets

Love Eternal

Première Internationale
En présence de l'actrice Pollyanna McIntosh

Lors d’une promenade en forêt, Ian, un adolescent introverti, tombe face à face avec une fille de son âge pendue à un arbre. Cette vision le trouble au point tel qu’il s’enferme dans sa chambre et refuse de la quitter. Pendant plusieurs années, Ian mène une existence des plus solitaires. Un second événement tragique va cependant le forcer à mettre un terme à son ermitage. Le décès de sa mère, qui auparavant le protégeait, l’oblige à reprendre sa vie en main… ou à y mettre terme. Habité par la forte impression de ne pas appartenir au monde qui l’entoure, il décide de se donner la mort la veille de Noël. Le hasard en veut autrement et Ian, par un concours de circonstances inattendues, se retrouve au volant de sa voiture avec un cadavre de jeune fille à ses côtés. Fasciné par sa beauté ainsi que par sa lettre de suicide, Ian ramène le corps chez lui et se voit surpris d’être réconforté par cette nouvelle présence. Le jeune homme désire revivre cette expérience à nouveau, tout en sachant qu’il n’y a qu’une seule façon pour y arriver. Il entre alors en contact avec des femmes suicidaires afin de les accompagner dans leurs démarches. Ian entame ainsi un invraisemblable voyage initiatique entre la vie et la mort qui le mènera à enfin s’épanouir et, contre toute attente, à trouver l’amour.

Nous ne mâchons pas nos mots en affirmant haut et fort que l’Irlandais Brendan Muldowney est un cinéaste de génie. Son long métrage LOVE ETERNAL démontre hors de tout doute qu’il est un dramaturge hors pair avec un flair exceptionnel pour la mise en scène. Chacun de ses plans de caméra s’impose comme un objet de pure beauté picturale qui, à bien des égards, évoque le cinéma de Terrence Malick. Son approche du genre, quant à elle, rappelle Tim Burton avec ces cadavres qui prennent la parole ainsi que son réjouissant humour pince-sans-rire. Muldowney excelle également dans sa description méticuleuse et authentique de la complexité humaine. Bien qu’il situe des personnages iconoclastes dans des situations effarantes, il réussit à raconter un récit à la portée universelle d’une puissance à faire chavirer. Malgré sa dimension macabre, LOVE ETERNAL est d’abord et avant tout une ode à la vie et aux liens qui nous unissent. Découverte majeure de la sélection de Fantasia cette année, ce film vous touchera directement au cœur en vous entraînant sur un élan d’espoir.

Fantasia 2013 - Love Eternal from Fantasia Film Festival on Vimeo.

— Simon Laperrière

Sponsors
Sponsors