Billets

V/H/S/2

Première Canadienne
Sélection officielle, Festival du film de Sundance 2013
Sélection officielle, SXSW 2013
Sélection officielle, Festival du film de Tribeca 2013

“Amazingly iconic shivers... a consistently terrific genre omnibus” - Bill Gibron, POPMATTERS

“Quicker, slicker, and perhaps even sicker than the first entry” - Scott Weinberg, FEARNET

Quand le premier V/H/S s’est taillé une place sanglante sur le circuit des festivals en 2012, les fans de films de genre se sont montrés bien excités par cette combinaison de « found footage » et d’anthologie d’horreur… Et selon les lois du cinéma, son succès exigeait clairement une suite rapide. Mais V/H/S/2 est différent — et croyez-nous lorsqu’on vous dit que jamais auparavant une suite immédiate a autant surpassé son prédécesseur de toutes les façons. V/H/S/2 livre quatre segments rapides comme l’éclair provenant d’un quatuor des meilleurs de l’horreur, reliés par une structure sombre et intelligente qui rend hommage – et nous ramène finalement – à l’innovateur film original.

Adam Wingard, à qui l’on doit YOU’RE NEXT, lance les festivités avec “Clinical Trials Phase 1”, dans lequel un fainéant partiellement aveugle reçoit la greffe d'un œil cybernétique… Mais quand il commence à voir des esprits autour de lui, il réalise que les morts n’aiment pas être remarqués et qu’ils feront tout ce qu’ils peuvent pour l’empêcher de jeter un coup d’œil dans leur monde. Dans “A Ride in the Park”, le maître du « found footage » Eduardo Sánchez (THE BLAIR WITCH PROJECT) place une caméra sur le casque d’un cycliste, mais lorsque ce dernier est mordu par un mort-vivant, ladite caméra devient rapidement une terrifiante – et souvent hilarante – façon de voir ce que c’est que d’être un zombie! Provenant d’Indonésie, Timo Tjahjanto et Gareth Evans (THE RAID) nous offrent avec l’atrocement intense “Safe Haven” ce qui pourrait être une des choses les plus effrayantes dont vous ferez jamais l’expérience. Quand une équipe de journalistes tente d’infiltrer une secte isolée, ils découvrent peu à peu que les apparences sont trompeuses – et quand ils réalisent qu’ils sont dans le surnaturel jusqu’aux genoux, il est beaucoup trop tard. Finalement, Jason Eisener (HOBO WITH A SHOTGUN) s’inspire des films de sa jeunesse pour “Slumber Party Alien Abduction”, dans lequel un groupe d’enfants – et leur chien! – tente de repousser une bande de méchants extraterrestres lors d’une belle soirée d’été. Retenant le tout en place, “Tape 49” de Simon Barrett relie intelligemment les différents segments tout en approfondissant la mystérieuse légende de la série et de son format maudit.

Alors que le premier V/H/S présentait certaines lacunes, sa suite livre la marchandise sur toute la ligne. Un triomphe absolu avec plus de moments qui foutent les jetons que dix autres films du genre, V/H/S/2 est cette rare suite qui éclipse non seulement son prédécesseur – elle l’éjecte en dehors du putain de magnétoscope.

— Ted Geoghegan

Sponsors
Sponsors