Billets

The Broken Circle Breakdown

Première Canadienne
GAGNANT: Meilleur film européen, Festival international du film de Berlin
GAGNANT: Prix du public Panorama, Festival international du film de Berlin
GAGNANT: Prix du public Politiken, CPH:PIX
GAGNANT: Meilleure actrice, Festival du film de Tribeca
GAGNANT: Meilleur scénario, film narratif, Tribeca Film Festival

“ A sure-fire, tear-jerking, audience pleaser... engaging and moving” - Mark Adams, SCREEN DAILY

N’importe quel parent vous dirait que la pire chose qui pourrait leur arriver serait que leur enfant souffre d’une maladie grave. Et pire encore, qu’il en meure. C’est aussi la chose la plus épouvantable qui puisse arriver à un couple, alors que chacun des deux vit son deuil d’une façon différente, la douleur faisant souvent qu’ils s’éloignent l’un de l’autre. Lorsque qu’on rencontre Elise et Didier, ils viennent tout juste d’apprendre que leur fille Maybelle a la leucémie. Puis nous retournons au moment où ils sont tombés amoureux. L’histoire entrecroise par la suite leurs moments heureux, comme l’intimité qui s’est rapidement créée entre eux, la simplicité charmante de leur vie dans la campagne flamande et l’harmonie joyeuse de leur groupe de musique; et leurs moments plus difficiles, tels que la naissance imprévue d’un bébé, la difficulté de voir une partie de soi disparaître avec cet enfant et la perte de la connexion avec son âme sœur.

Au centre du film se trouvent les mélodies bluegrass, composées de chansons folk et d’une musique originale de Bjorn Eriksson, qui vont charmer même ceux qui n’aiment pas le genre; certaines chansons vont demeurer avec vous longtemps après la fin du film. Felix Van Groeningen, à qui l’on doit THE MISFORTUNATES (qui a été à la fois le plus gros hit au box-office en Belgique en 2009 et un succès critique à travers le monde), nous offre à présent un quatrième film qui confirme qu’il est un brillant réalisateur. Il nous revient avec une autre histoire qui couvre une vaste gamme d’émotions et qui met de l’avant son habileté à raconter une histoire de façon non linéaire, en la déployant avec des tons contradictoires et un montage elliptique. Bien que la présentation des moments de la vie d’Elise et Didier puisse sembler désorganisée au départ, le casse-tête s’assemble graduellement, nous faisant comprendre et ressentir toute l’étendue de leur déchéance émotionnelle. Avertissement : vous ALLEZ pleurer.

— Stephanie Trepanier

Sponsors
Sponsors