Billets

Singham ("Lion")

  • Inde
  • 2011
  • 138 mins
  • DCP
  • Hindou
  • Anglais (sous-titres)

“A tribute to the pure, unadulterated action films of the Bachchan era... leaves you goofy, grinning and clapping with glee” - Nikhat Kazmi, TIMES OF INDIA

Lorsque Rakesh Kadam veut rendre public les nombreux délits commis par Jaikant Shikre (Prakash Raj), un influent politicien régnant en roi et maître sur l’État de Goa, on le force à se suicider. Convaincue que son mari est innocent et qu’il a plutôt été assassiné, sa femme Megha demande vengeance. Sous l’influence de Jaikant, les hauts dirigeants font tout pour étouffer l’affaire. Au grand dam de Jaikant, une veille accusation de meurtre refait surface, l’obligeant à se présenter aux autorités du village de Shivgarh. En envoyant un de ses hommes à sa place, Jaikant ignorait que le village est sous la protection de l’agent Bajirao Singham (Ajay Devgn), un honnête et respecté policier, prônant la non-violence et le respect des autres. Lorsque Singham force Jaikant à se rendre en personne au poste, ce dernier et ses hommes se rendent au village, bien décidés à remettre ce paysan à sa place. Or, tout ne se passera pas comme prévu… pour personne. Vengeance, menaces et chantage n’ont jamais fait si bon ménage.

Depuis quelques années, le cinéma indien prend de plus en plus de place dans l’univers cinématographique mondial. Que ce soit par son originalité, sa qualité et sa diversité, Bollywood finit toujours par laisser son empreinte sur nous. SINGHAM est en fait une nouvelle version de SINGAM (2010), succès tamoul mettant en vedette la star Suriya. Cette refonte souligne la septième collaboration au grand écran du duo Rohit Shetty (réalisateur) et Ajay Devgn (acteur), qu’on a vu notamment sur la trilogie GOLMAAL. Or, SINGHAM est de loin leur plus gros succès : dès sa sortie sur les écrans indiens, il s’est rapidement fait une place au sommet du box-office, pour terminer sa course parmi les films les plus lucratifs de l’année. SINGHAM est un film coloré, amusant et dynamique, qui ne se prend pas du tout au sérieux. Abondantes, les scènes d’action sont réalisées de main de maître par Shetty, de quoi faire rougir plusieurs réalisateurs américains. En plus des quelques apparitions fort bienvenues de Vijay Patkar et de la très charmante Kajal Aggarwal, les performances d’Ajay Devgn et de Prakash Raj sont tout simplement remarquables et la chimie entre eux réjouit. Enfin, les numéros musicaux ponctuant avec brio le récit sont souvent spectaculaires. On pourrait parier qu’à la fin du visionnement, vous ne pourrez vous empêcher de fredonner la chanson thème.

— Eric S. Boisvert

Sponsors
Sponsors